Cet article date de plus de 9 ans

Napoléon Bonaparte: l'histoire d'un enfant de Saint-Nazaire

Le Napoléon Bonaparte qui a rompu ses amarres dans le port de Marseille a été lancé à Saint-Nazaire en 1996, retour en vidéos sur un fleuron des Chantiers de l'Atlantique
En 1996, les Chantiers de l'Atlantique, devenant Alstom, pas encore Aker et encore moins STX, sont au creux de la vague. Sur le modèle des paquebots qui vont devenir la spécialité du chantier naval, la SNCM, Société Navale Corse Méditerranée, prend livraison d'un navire de 172 mètres, capable de se déplacer à 24 noeuds, pouvant acueillir 2460 passagers dans sa version ferry sur les traversées Corse / continent, et 700 passagers dans une utilisation "paquebot" pour des croisières hivernales en Méditerranée.

Napoléon Bonaparte quittera Saint-Nazaire en avril 1996. Les chantiers ont depuis construit le dernier ferry en 2005, le Berlioz, pour la compagnie Sea-France.

napoléon bonaparte

 

napoleon bonaparte sncm chantiers saint nazaire


Lire également :
Le Napoléon Bonaparte a rompu ses amarres dans le Port de Marseille
Le Napoléon Bonaparte maintenu à quai par des remorqueurs
Napoléon Bonaparte: un ferry construit à Saint-Nazaire

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer