• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Plan social chez Technicolor: audience renvoyée au 17 janvier

Octobre 2012, devant l'usine Technicolor / © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD
Octobre 2012, devant l'usine Technicolor / © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD

L'entreprise Technicolor d'Angers, placée en liquidation le 11 octobre, le liquidateur et les syndicats, se sont entendus vendredi pour demander le renvoi de l'audience au 17 janvier 2013.

Par Fabienne Béranger avec AFP

Avec le comité d'entreprise, Technicolor a sollicité et obtenu du tribunal le renvoi du procès pour "finaliser un accord", a déclaré l'avocat du CE, Me Jean-Pierre
Bougnoux.
"Il vaut mieux un bon accord qu'un mauvais procès", a ajouté Me Bougnoux.
"Nous souhaitions ce renvoi pour finaliser notre accord avec la direction", a précisé Léopold Babin, élu au CE. "Normalement, nous aurons un CE la semaine prochaine et nous pourrons présenter le plan social aux salariés".

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le liquidateur et Technicolor ont discuté du volet commercial. Ils ont abouti sur l'ensemble du dossier, "il reste donc à régler le volet social et c'est bien parti", selon Me Bougnoux.
L'ébauche de cet accord a été déjà présenté à l'ensemble des salariés "qui nous suivent", a affirmé Léopold Babin qui s'est dit "soulagé" à l'issue de l'audience.

Placée en liquidation judiciaire le 11 octobre par le Tribunal de commerce du TGI de Nanterre, faute d'offre de reprise, l'usine d'Angers, spécialisée dans la fabrication de décodeurs numériques, est le dernier site de production en Europe du groupe français. Elle emploie 350 salariés.

Le liquidateur judiciaire l'a assignée devant la justice pour qu'elle finance un plan social, évalué à 30 millions d'euros par le comité d'entreprise.

Sur le même sujet

Puy du fou : les chiffres derrière un succès

Les + Lus