• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-des-Landes : 40 000 participants selon les organisateurs

La longue marche des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a rassemblé de 13 000 à 40 000 participants selon les sources / © AFP
La longue marche des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a rassemblé de 13 000 à 40 000 participants selon les sources / © AFP

La manifestation des anti-aéroport a rassemblé beaucoup de monde, 13 500 à 40 000 personnes selon les sources

Par Christophe Turgis

Manifestation Notre Dame des Landes by Instagram



De 13.000 à 40.000 personnes selon les estimations, de tous âges, de toute la France, sont venues à Notre-Dame-des-Landes pour s'opposer au projet d'aéroport. "Non à l'Ayraultport", Docteur Folayrault", "Ayrault démission": le Premier ministre et ancien maire de Nantes, qui s'est beaucoup engagé pour ce projet, est la première cible des manifestants.


Notre-Dame-des-Landes une journée de "réoccupation" Le regard de nos deux contributeurs sur place ce samedi 17 novembre Claude Bouchet (@castor_44 sur Twitter) et Xavier Collombier (@xawa sur Twitter)



Sur 5 km, le défilé s'étire du bourg de Notre-Dame-des-Landes jusqu'à un champ et un bois, choisis au coeur de la zone d'aménagement différé (ZAD), pour réimplanter des opposants après la destruction d'une trentaine de squats par les forces de l'ordre, au cours des semaines passées.
La "réoccupation" des lieux, objet de la manifestation, a été minutieusement préparée: tout le nécessaire pour construire de "nouveaux lieux de vie" a été chargé sur les remorques des tracteurs. Les opposants ont constitué au fond des bois une chaîne
humaine dans la boue pour faire passer de mains en mains tôles, planches et plaques de contreplaqué.

Médias indésirables
Plusieurs dizaines d'entre eux ont porté sur leurs épaules les très lourdes plateformes de bois qui serviront de plancher. Puis les cloisons se dressent peu à peu. Mais aucune photo ou vidéo de presse n'est autorisée, les médias étant parfois jugés complices du pouvoir.

Les opposants à l'aéroport :la "reconstruction" en marche / © Frédéric Grunchec
Les opposants à l'aéroport :la "reconstruction" en marche / © Frédéric Grunchec

 

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus