Notre-Dame-des-Landes : des tracteurs et de nouveaux rassemblements

© Éléonore Duplay
© Éléonore Duplay

Bien avant le lever du jour, tracteurs et manifestants se sont retrouvés autour des "cabanes", dans un véritable champ de boue

Par Christophe Turgis

Les premières personnes ont commencé à converger vers la parcelle dite de "la Châtaigneraie" dès 05H30 et 45 tracteurs étaient positionnés et enchaînés depuis dimanche soir autour des nouvelles cabanes construites par les opposants au projet d'aéroport.
Au lever du jour, plusieurs responsables "historiques" de l'Acipa étaient aussi présents sur les lieux, ont indiqué qu'ils avaient reçu l'assurance de la préfecture de Loire-Atlantique que les opérations de déblaiement prévues par les forces de l'ordre lundi matin ne concerneraient que les gravats d'une ferme squattée qui a été détruite vendredi, les Rosiers.

Après avoir proposé samedi une "commission de dialogue" et un report de six mois des travaux de défrichage qui devaient commencer en janvier, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, a aussi fait savoir dimanche par la voix de la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem qu'il ne s'agissait "aucunement de revenir sur le projet d'aéroport" qui doit remplacer en 2017 celui de Nantes Atlantique.
Face à lui, l'Acipa, mais aussi les élus opposés à l'aéroport, ont indiqué qu'il n'y aurait "pas de dialogue sans retrait des forces de police".
 / © Éléonore Duplay
/ © Éléonore Duplay

 

Suivez en temps réel Alexandra Turcat la correspondante de l'AFP dans l'ouest, elle est sur place :


Notre-dame-des-Landes : les opposants confortent leur position

 

Sur le même sujet

Les + Lus