Grez-en-Bouère : L'entreprise mayennaise Aprochim mise en demeure pour pollution aux PCB

Extérieur de l'entreprise mise en demeure par la préfecture de Mayenne de "respecter les valeurs limites" de rejets de PCB / © Maxppp
Extérieur de l'entreprise mise en demeure par la préfecture de Mayenne de "respecter les valeurs limites" de rejets de PCB / © Maxppp

 Au coeur d'une affaire de pollution aux PCB (polychlorobiphényles), l'entreprise Aprochim, a été mise en demeure de "respecter les valeurs limites" des rejets, a annoncé jeudi soir la préfecture de la Mayenne. 

Par Claude Bouchet

Des taux excédentaires aux valeurs limites...


Dans un communiqué transmis hier soir, la préfecture de la Mayenne indique que « les teneurs dans les herbes relevées en octobre sont au-dessus du seuil réglementaire pour deux parcelles situées à proximité du site de l’entreprise Aprochim et au-dessus du seuil d’alerte pour une parcelle plus éloignée ».

Le communiqué précise que « des analyses effectuées sur des bovins révèlent une augmentation du taux de PCB par rapport aux analyses effectués sur ces mêmes animaux au printemps dernier ». Certains bovins présentent des taux supérieurs aux valeurs limites de 4 picogrammes par gramme.

D'autre part , « les teneurs mesurées dans les jauges situées à l’extérieur du site présentent une augmentation en PCBi entre juin et octobre 2012 »

Enfin, indique la préfecture, « les analyses des bacs de culture de ray-grass démontrent des taux de PCB plus importants en octobre qu’au moins de juin. »


Un troupeau des fermes témoins sous séquestre...


Pourquoi la préfecture convoque-t-elle une Clis (commission locale d'information et de surveillance) en urgence dès lundi prochain ?
« Cela n'augure rien de bon », déclare Jean-Marc Guesdon, président de Terre et vie d'Anjou.

Dès janvier 2011, des analyses ont révélé des traces de PCB dans un échantillon de lait d’une exploitation agricole proche de l'usine. Par mesure préventive, plusieurs troupeaux de bovins ont été abattus.

Les résultats des derniers prélèvements dans les deux fermes témoin ne sont pas bons. Mais dans quelle proportion ?  La commission locale d'information et de surveillance (CLIS) apportera-elle plus de réponses ?

Sur le même sujet

Les + Lus