Cet article date de plus de 8 ans

Philippe de Villiers : "Stamm est victime d'une décision injuste et néfaste pour le Vendée Globe"

L'ancien président de la SEM Vendée Globe apporte son soutien à Bernard Stamm et demande au jury international de revoir sa décision
Philippe de Villiers garde l'œil sur le Vendée Globe. Il a largement contribué à sa réputation comme président de la Société d'Économie Mixte du Vendée Globe ou encore comme président du Conseil Général de la Vendée. La disqualification de Bernard Stamm le révolte et il le dit dans un courrier adressé au président du jury international :

"Votre décision est injuste et néfaste... Elle est injuste pour un skipper d’une grande honnêteté et qui a seulement cherché une ancre de secours pour sauver son bateau et sa vie… Elle est néfaste pour le Vendée Globe lui-même et son avenir… Votre décision fait peur aux skippers et aux sponsors. Elle est de nature à les démoraliser… A vouloir faire prévaloir une conception du règlement hors de la dimension humaine de la course, on prend le risque de tuer l’esprit du Vendée Globe… Le Vendée Globe n’est pas une course de règles, mais une course d’hommes. La règle est au service de la course et non pas l’inverse".

Et de suggérer même une solution qui soit satisfaisante pour tout le monde, qui permettrait de respecter et la lettre et l’esprit du Vendée Globe : "une sanction, mais pas de disqualification".

lire également : Bernard Stamm : la polémique enfle sur le web
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe