Nantes-Rezé-Métropole-Volley sous le coup d'une rétrogradation

Le Nantes-Rezé-Métropole-Volley sous le coup d'une rétrogradation administrative conservatoire, de 6 points de pénalité et d'une interdiction de recrutement

La Commission d'aide et de contrôle des clubs professionnels (CACCP) reproche au Nantes-Rezé-Métropole-Volley (NRMV) d'avoir «transmis des informations inexactes et/ou incohérentes à la CACCP ainsi qu’au Conseil supérieur de la  Direction nationale de l'aide et du contrôle de gestion (DNACG), et de ne pas avoir «respecté les engagements pris devant eux», a déclaré l'instance dans un communiqué. "Il y a une rupture d’équité vis-à-vis des autres clubs du Championnat puisque le club a recruté, durant deux saisons, des joueurs qu’il n’aurait pas pu engager si sa masse salariale avait été encadrée en connaissance de cause"

Nantes-Rezé, actuellement troisième de Ligue A masculine, a été rétrogradé administrativement à titre conservatoire par la Commission d’aide et de contrôle des clubs professionnels ) hier. Mais le club a dix jours pour faire appel, celui-ci étant suspensif. Nantes-Rezé a également écopé de six points de pénalité pour la saison en cours et est interdit de recrutement en 2012-2013.

Selon nos confrères de Ouest-France, le passif du NRMV s'élèverait à 150 000 euros. Pas à cause d'un train de vie exorbitant, mais tout simplement parce que le budget du club n'est pas à la hauteur de ses résultats sportif. 950 000 euros de budget annuel et 3ème du classement de Ligue A ! Le retrait de 6 points au classement renverrait le club à la 6ème place.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
volley-ball