Angers : La bonne santé des Vins de Loire au Salon [vidéo] et sur le net

Le pays du muscadet en hiver / © V Charbonneau
Le pays du muscadet en hiver / © V Charbonneau

Le troisième vignoble de France fait salon à partir de lundi et pour trois jours à Angers. En retrouvant ses valeurs et son terroir, les Vins de Loire font carton plein. Reportage à Saumur et rencontre virtuelle avec des blogueurs amoureux des vins du Val de Loire.

Par Xavier Collombier (@Xawa sur Twitter)

Le brut de Loire, un nom qui change tout

Chez Bouvet, à Saumur, pendant des années on produisait un vin à bulles, "méthode champenoise", le combat des vignerons de Champagne pour conserver l'appellation aura eu raison du nom et de cet "ersatz". Aujourd'hui le saumur rosé gazeifié s'appelle, brut de Loire, et dans notre économie mondialisée le mot sonne bien. Chaque année 6 millions de bouteilles sont vendues partout dans le monde grâce à une image collant justement au terroir ligérien. La Loire une appellation qui a su trouver l'argument juste et vrai auprès des amateurs.

Le succès du brut de Loire


Reportage d'Eric Aubron et Gwenael Rihet.

Le succès du terroir

© F3 Centre
© F3 Centre
DMCloud:35507
salon des vins Angers

A Vouvray, en Indre-et-Loire un vigneron explique le succès de son vin par le renouveau du concept de terroir  avec des vins de qualité et abordables.  Reportage dans son vignoble : Dominique Pouget, Luc Perrot

Le Salon des Vins de Loire invite des bloggeurs

Dégustation, concours des meilleurs vins du Val de Loire et même un "wine blog trophy", le prix des bloggeurs vinicoles, sera décernéé. Le web est un outil formidable pour vanter dans toutes les langues ces vins simples, sans chichis ni artifices. Les blogueurs, sélectionnés pour participer au salon ont déclaré au préalable leur amour du terroir ligérien dans des posts compilés sur le site "wine blog trophy".

Déclarations d'amour virtuelle et littéraire aux vins de Loire

Vincent Pousson, sur son blog "idées liquides et solides" explique sa passion un soir d'hiver à Barcelone :"Gentiment, le Clos Roche blanche m'emmène en voyage entre Poitou et Touraine. On traverse le bocage, salue la Loire, la Vienne, le Cher… On est très loin de Barcelone. Oublié le sommelier qui défile au pas-de-l'oie, la ville qui meurtrit le vin. Des gamins rigolent dans une barque, la pâtissière d'Amboise nous parle de ses éclairs au café. Un troupeau de Parthenaises est encore au pré; deux taureaux les couvent du regard."
Ce contenu n'est plus disponible
Image de V Pousson.

Autre post, celui de Anne Graindorge, lyrique : "Alors quand les vins de Loire se mettent à table, accordons-leur toute notre confiance et aiguisons nos sens. Prenons place à l'avant avec plaisir et jouissons de nos élixirs.
N'ayons pas peur des mots, embrassons la diversité et sans froufrou, osons-la. Osons la Loire."
Ce contenu n'est plus disponible
Ultime déclaration dans le post de Michel Smith, sur le muscadet : "Victime d'un glorieux passé au comptoir, on croyait le Muscadet au bord de l'abandon, uniforme et peu capable de prouesses. Or, il n'en est rien et les amateurs du vin Nantais savent depuis belle lurette que ce blanc du bout de la Loire cache bien des subtilités qui ne demandent qu'un peu d'attention pour qu'on les remarque."
Muscadet : les crus sont là, que vivent les crus !

A lire aussi

Sur le même sujet

Gesvre : une famille d'artistes hors norme les Poincheval

Les + Lus