• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Quoi faire en attendant les résultats du Bac

Les résultats du bac sur notre site candidat par candidat dès ce vendredi 5 juillet ou sinon un grand classique, l'angoisse, son nom, les embrassades, les pleurs... / © JEAN MICHEL MAZET/MAXPPP
Les résultats du bac sur notre site candidat par candidat dès ce vendredi 5 juillet ou sinon un grand classique, l'angoisse, son nom, les embrassades, les pleurs... / © JEAN MICHEL MAZET/MAXPPP

Dans quelques minutes, vous aurez trois options : reçu, au rattrapage, raté. Trois choses à faire en attendant ou pas.

Par Xavier Collombier

  • S'inscrire pour recevoir les résultats vendredi sur votre tablette, smartphone, ordinateur ou écran connecté. Vous, petits scarabées de la fameuse génération Y, vous avez horreur des bousculades, de ce regard narquois de votre surveillant général, que vous avez subi pendant trois ans. Vous n'êtes pas sensibles aux charmes de la cohue et des ambiances survoltées, des cris et des "tu-l'-as ?" Alors une seule solution vous inscrire sur le site de France Télévisions info pour recevoir dès leur publication, vos résultats de Bac personnalisés. C'est simple comme une inscription et un mail. Le tout étant gratuit, évidemment. Suivez le widget.
  •  


  • Positiver. Pas de panique, le taux de réussite au Bac a été en 2012 de 84,5%. La plupart des lycéens savent déjà où ils vont passer leur première année d'enseignement supérieure, avant de passer l'examen. C'était juste un exercice, un rituel, un incontournable. Statistiquement, vous avez vraiment peu de chance de ne pas faire partie du lot. Il vous reste le rattrapage à l'oral, si vous êtes en dessous de 8 de moyenne, franchement est-ce vraiment un accident ?  L'année dernière 17 % des élèves passant l'examen ont eu accès au rattrapage, et au final les 2/3 de ces candidats ont fini par décrocher le diplôme. 
  • Bien préparer le rattrapage. Essentiel, bien choisir les deux matières à rattraper à l'oral. Exemple, une matière à fort coefficient et une autre -au coeff plus faible- où vous avez toujours brillé, mais qui a été un accident industriel. Surtout pas de crise d'orgueil. L'essentiel c'est d'avoir maintenant le papier. Aucune différence entre un bac à 11,8 et un à 10 (la grande majorité des bacheliers). 
  • Vous en êtes sûrs, vous faites partie des 15,5 % de recalés. Apprenez la liste des non-bacheliers qui font le monde aujourd'hui. Le millionnaire du luxe, propriétaire de Gucci et d'Yves-Saint-Laurent François Pinault, Gérard Depardieu, Michel Drucker, l'ancien ministre et actuel maire de Nice Christian Estrosi, Jean-Paul Gaultier etc....
  • Vos héros s'appellent Steve Jobs ou Edward Snowden, l'homme qui fait trembler en ce moment la CIA, et vous vous inquiétez pour ce pauvre papier qui va se faire pâmer votre grand-mère. Reprenez-vous ! Le créateur génial d'Apple a été viré de l'Université sans un diplôme. Le défenseur ultime de nos libertés,  Snowden le hacker de tous les hackers a tout envoyé balader en 1ère. Le vrai pouvoir n'appartient plus depuis longtemps aux hommes cravatés et costumes trois pièces. Carpe Diem et Geek toujours.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus