• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Solidex : solidaires 4 jeunes nazairiens en Croatie en attendant Istanbul

Quel équipage ! / © Solidex
Quel équipage ! / © Solidex

Nous suivons chaque semaine le périple de 4 nazairiens partis en Solex à travers l'Europe, destination finale Istanbul.

Par Claude Bouchet

Il est 19h et nous avons enfin trouvé la panne du solex de Baptiste, c'était finalement la bougie, enfin, c'est ce que l'on pense... Décidément, ce solex aura fait des siennes pour attirer l'attention, entre le guidon cassé et la panne du moteur... Mais ce n'est pas ça qui va nous arrêter !
la panne redoutée... / © Solidex
la panne redoutée... / © Solidex

Nous mangeons, chargeons les solex et nous voilà reparti pour le lac de Varese. Après cinq jours sans douche, un petit bain de minuit nous fait un bien fou.
le bain de minuit... / © Solidex
le bain de minuit... / © Solidex

Nous prenons conscience que la panne de ce jour et la panne de Beaune nous ont beaucoup ralenti, et finissons par prendre la décision d'attraper un train jusqu'à Venise pour ne pas prendre encore plus de retard. C'est un décision difficile que nous prenons à contre cœur, mais nécessaire au bon déroulement du projet.

 / © Sodidex
/ © Sodidex

Une nuit devant la gare et nous voila reparti pour la ville aux canaux.
Le charme vénitien... / © Solidex
Le charme vénitien... / © Solidex
 / © Solidex
/ © Solidex

La chaleur nous suit, mais ne nous empêche pas de profiter des ruelles de Venise. Nous flânons, et cela nous fait du bien de poser les solex pour profiter de ce qui nous entoure.
 / © Solidex
/ © Solidex

Dès le lendemain, la réalité nous rappelle à l'ordre et nous reprenons la route pour Trieste. Nous découvrons la cote italienne, ses villages de bord de mer pour finalement filer vers la Slovénie. Notre planning nous permet de passer la nuit dans ce pays que nous ne faisons que traverser sur 30 km. Le hasard nous conduit chez Sandy et sa famille qui nous accueillent à bras ouverts dans leur jardin, nous portent de quoi grignoter et découvrir l'apéritif local.
 / © Solidex
/ © Solidex

La barrière de la langue ne change rien, nous mélangeons français, anglais et quelques mots d'italiens pour partager nos expériences. Un pays de passage dans l'aventure, mais une belle rencontre au détour d'un virage..

Nous arrivons le lendemain en Croatie, remplis d'espoir en ce qui nous attend. Mais notre enthousiasme s'estompe vite quand les montagnes semblent ne pas vouloir disparaître sous nos roues. Les montées défilent, nous fatiguent physiquement et nerveusement. Les villages se suivent, les kilomètres s'accumulent, lentement, et nos semelles semblent ne plus vouloir aider au freinage.
 / © Solidex
/ © Solidex

L'odeur des cochons grillés nous motive, et nous rappelle qu'il ne reste plus que quelques kilomètres avant Karlovac, lieu de résidence de la première association croate qui nous accueille. Et quel accueil !
 / © Solidex
/ © Solidex

Denis nous invite dès notre arrivée à visiter les locaux, nous explique les enjeux de l'association, puis nous sert de guide dans la ville. Un repas copieux et une baignade dans l'une des quatre rivières de la ville.. le temps semble s'arrêter pour nous laisser profiter de ce moment de plénitude.
Nous profitons d'une soirée calme dans les locaux de l'association, entre discussions avec Denis et connexion internet pour donner des nouvelles à nos fidèles admirateurs.
Nous prenons la décision de prendre le train pour Venise / © Solidex
Nous prenons la décision de prendre le train pour Venise / © Solidex

Nous émergeons doucement, passons nos derniers instants en compagnie de notre hôte pour repartir dans l'après-midi en direction de la capitale !
Tout semblait trop facile, et la météo décide de rafraîchir avec un orage ! Nous tirons avantage de ce temps pour finalement avancer rapidement, les solex étant plus à l'aise sous des températures moins estivales.

Tout allait très bien quand Amandine crève à l'entrée de la ville ! Ce n'est donc qu'en milieu de soirée que nous arrivons au rendez-vous pris avec un représentant de l'ambassade à la terrasse d'un café.
la panne redoutée... / © Solidex
la panne redoutée... / © Solidex

Nous expliquons notre aventure, il nous donne des conseils pour profiter de Zagreb et de la suite du voyage, quand nous réalisons qu'il nous faut encore trouver un endroit où passer la nuit. Etant donné l'heure et la taille de la ville de Zagreb, nous décidons de nous diriger vers une auberge de jeunesse, le Cherry Hostel, qui nous réserve un accueil très agréable.
Après un moment passé en compagnie de la jeune propriétaire de l'auberge, les bons matelas douillets nous appellent ! C'est donc avec un sommeil bien rattrapé et en pleine forme qu'au petit matin nous allons à la rencontre de la seconde association : Brave Phone, un lieu d'accueil pour enfants qui pour but de véhiculer des valeures fondamentales.

Une rencontre inoubliable avec quatre jeunes croates qui ne parlent pas un mot de français ou d'anglais. Nous passons un moment à jouer avec eux, leur apprendre quelques mots français, on en profite aussi pour leur faire réviser la géographie. Un moment de rires, de partage et de bonheur en compagnie de ces bambins.

Malheureusement, il est l'heure de partir. Nous profitons de ces derniers instants pour visiter la capitale croate et terminer la journée par un check up des solex.
 / © Solidex
/ © Solidex

En route pour l'est de la Croatie !

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus