• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : des Chronobus encore irréguliers mais plébiscités par les voyageurs

© Christophe Turgis
© Christophe Turgis

Avec 3 nouvelles lignes mises en service en septembre dernier, les 7 lignes Chronobus affichent un taux de croissance insolent, et font bondir l'utilisation des transports urbains d'une manière spectaculaire, seul bémol, la régularité et la vitesse promises ne sont pas partout au rendez-vous

Par Christophe Turgis

La modernisation du système de transport de la TAN porte des fruits spectaculaires. Le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) Chronobus selon sa désignation nantaise a séduit les voyageurs. Avec les 3 nouvelles lignes ouvertes en septembre, les 10 lignes Chronobus avec les 3 lignes de tramway et la ligne de Busway constitue un réseau de 120 km, ouvert de 5 à minuit, dans lequel les correspondances rapides se trouvent facilitées,. Les voyageurs ne s'y sont pas trompés, les 4 premières lignes de Chronobus ouvertes en 2012 ont enregistré des augmentations de trafic spectaculaires par rapport aux lignes de bus quelles ont remplacées.

  • C1 +24%, 17 017 montées/jour
  • C2 +18%, 10720 montées/jour
  • C3 +16%, 9631 montées/jour
  • C4 +25%, 6719 montées/jour

Pour les nouvelles lignes C5, C6 et C7, les premières estimations se situent vers + 35%.


La nuit et le dimanche

+84% de voyageurs la nuit dans les bus depuis la mise en service des 4 premières lignes Chronobus. C'est la bonne surprise, ce qui fait dire au président de la Semitan Pascal Bolo : "les transports en commun ne sont plus le moyen d'aller à l'école ou au travail, c'est un moyen de transport en soi par sa disponibilité et sa régularité". Les voyageurs disposent désormais d'un réseau structuré sur lequel les trams ou les bus passent toutes les 10 minutes jusqu'à 22h30 puis toutes les 30 minutes jusqu'à 0h30, les Chronobus passent toutes les 15 minutes jusqu'à 22h30 puis toutes les 30 minutes jusqu'à 0h30. Dans la nuit du samedi au dimanche le service est prolongé jusqu'à 2h30.
Le dimanche, les Chronobus enregistrent des résultats variables selon les lignes, +30% à +90% !


À quelle vitesse roulent les Chronobus ?

Il s'agit bien sûr de la vitesse commerciale le long des lignes. Bonne, disent les élus de Nantes Métropole, avec plus de 20 km/h. Plutôt moyenne, en dessous de 18 km/h dit la FNAUT, (Fédération Nationale des Usagers des Transports) : "Les autorités organisatrices affichent la vitesse moyenne des bus de terminus à terminus, parfois élevée car la vitesse aux extrémités de la ligne ou en heures creuses est prise en compte. Mais cette vitesse n’est pas significative d’un bon fonctionnement de la ligne : ce qui compte pour l’usager, c’est la vitesse en centre-ville et aux heures de pointe".
"Sur certaines sections des lignes Chronobus, on a supprimé les feux pour les remplacer par un rond-point ou double rond-point à la
nantaise, mais le bus n’y est pas plus prioritaire qu’avant". Et que dire de ces bus bondés par l'afflux de lycéens sur la ligne C4 dans la traversée de Rezé, ou du C2 englué dans les embouteillages de la rue Paul Bellamy ?

Copie d'écran appli Tan / ©
Copie d'écran appli Tan / ©

Vérification pratique

L'expérience qui suit vaut ce quelle vaut mais elle illustre bien la difficulté de mesurer la vitesse de notre mobilité quotidienne. Il suffit d'interroger l'appli Tan et de lui demander un jeu de correspondance, un exemple que le rédacteur de ces lignes connaît bien ! Le trajet de la station Balinière sur la ligne T3 jusqu'à la station Conservatoire sur la ligne C5, via la station Vincent Gâche pour la correspondance. En considérant que le bus soit ponctuel au rendez-vous ! 20 minutes dit l'appli, pour 4 500 mètres environ. Soit 13,5 km/h ! Et bien moins en fait, si on précise que le trajet réel, ou direct, en voiture ou à vélo, fait tout juste 3 500 mètres... soit 10,5 km/h. Loin des 20 km/h annoncés, et bien moins vite qu'à vélo !


En dépit de ses réserves, le réseau de transport public nantais enregistre encore une autre belle performance, chaque semaine 3 à 400 personnes ouvrent un compte Libertan, pour régler leurs transports occasionnels par prélèvement bancaire en fin de mois.



Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus