FC Nantes : Bordeaux est il encore si grand ? Les atouts et les faiblesses de l'adversaire

Les Girondins lors de leur élimination de l'Europa Ligue à Nicosie cette semaine. / © SAKIS SAVIDES / AFP
Les Girondins lors de leur élimination de l'Europa Ligue à Nicosie cette semaine. / © SAKIS SAVIDES / AFP

Henrique prévoit dimanche le déclin des Canaris. Faut-il écouter ce Cassandre bordelais ? Pas si sûr.

Par Xavier Collombier

Les atouts des Girondins

  • Enfin une victoire à l'extérieur à Nice. Il a fallut attendre la 12ème journée, mais clairement Bordeaux a signé sur la Côte d'Azur son redressement. Un match marqué par le magnifique but du milieu bordelais Grégory Sertic. Sur une passe de Jussié, il envoie le ballon dans les filets à 30 mètres du but. Réaction de Francis Gillot, le coach des Girondins. "On se plaignait de faire trop de nuls, mais avec trois victoires sur les quatre derniers matches, nous revenons dans la première partie du tableau".
  • Avant Nice, Bordeaux a su sortir la tête de l'eau. Les cinq derniers matches ont été sans la moindre défaite bordelaise.
  • En Ligue 1, les statistiques sont largement en faveur de Bordeaux. Sur les 44 matches entre les deux équipes du Derby de l'Atlantique : 25 victoires bordelaises, 10 nuls et 9 victoires seulement pour Nantes. Le bilan des cinq derniers matches est très équilibré avec deux victoires partout et un nul. La dernière rencontre entre les deux équipes s'était soldé par un 2-0 pour les Bordelais... mais franchement c'était il y a bien longtemps et avant la descente en Ligue 2 pour les Canaris.
  • Après leur quasi-élimination face à Nicosie cette semaine en Europa Ligue, les Girondins vont avoir à coeur de resserrer les rangs en championnat. Comme l'écrit Sud-Ouest, "Ils ont aussi manqué de présence devant le but mais au-delà de tous ces « détails » stigmatisés par leur capitaine, ils ont surtout fait preuve d’un défaut d’engagement flagrant. Un constat récurrent à cause de cette mauvaise habitude de s’installer trop facilement dans le confort (...) Les Bordelais ont eu tout le voyage retour pour se souvenir des belles choses réalisées en Ligue 1. S’ils s’en servent pour rebondir demain, ils n’auront pas voyagé jusqu’à Chypre tout à fait pour rien…"

Les atouts du FC Nantes

  • Après avoir joué la surprise, puis l'étonnement, et enfin la flatterie exagérée, la Presse cette semaine décrète la fin de son histoire d'amour avec les Canaris version 2013. Fini l'automne radieux, l'hiver sera maigre et une lente descente vers l'enfer. Un match ennuyeux à Montpellier avec une équipe hors sujet aura suffi. Réaliste le coach avait prévenu avant la rencontre avec le LOSC "On sait très bien qu’on ne gagnera pas tous les matches” . Piqué au vif, Nantes pour le cinquantenaire du mythique Derby de l'Atlantique a franchement envie de renouer avec ses riches heures et sa glorieuse histoire. Plus de 2 000 supporters vont faire le déplacement et les hommes de Der Zakarian sont bien conscients de l'enjeu. Ils vont devoir profiter des défauts des Bordelais, révélés une nouvelle fois en Europa Ligue. Il va falloir les surprendre vite et savoir tenir collectivement. Facile à écrire, plus dur à vivre dans un stade Chaban Delmas chauffé à blanc.
  • Der Zakarian est conscient que Bordeaux a repris des couleurs, il admire le jeu girondin fait de passes et de percussion et d'une "bonne animation sur les côtés".. Une seule consigne pour ses joueurs "prendre du plaisir à jouer de tels matches, prendre du plaisir à les gagner".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus