Cet article date de plus de 7 ans

Nantes Clisson : TramTrain, toutes les rames rentrent au garage

Un incident technique sérieux sur le TramTrain de l'Ouest Lyonnais le 3 décembre a conduit la SNCF a retirer l'ensemble de ses rames pour une expertise, depuis le service est particulièrement perturbé entre Nantes et Clisson où circulent des matériels identiques
L'information apparaît entre les lignes sur le site TER des Pays de la Loire "Un incident technique sur un matériel TER entraîne quelques perturbations". Pour tout dire, nombre de trains ont vus leurs horaires décalés ou ont été purement et simplement supprimés...!

Le matériel TER en question est le TramTrain. Plus aucune rame ne circule entre Nantes et Clisson comme sur le réseau de l'Ouest Lyonnais. La raison, entre Lyon Saint-Paul et Fleurieux-sur-L'Arbresle, un essieu se serait brutalement bloqué le 3 décembre dernier sous une rame selon la SNCF.


Roues bloquées ou déraillement ?

Un déraillement selon le syndicat SUD ! Qui affirme : "un tram-train a déraillé à hauteur de Fleurieux-sur-l’Arbresle, sur la ligne reliant la gare de Lyon Saint-Paul à Saint-Bel", indique le communiqué. SUD pointe "une organisation "low cost", à coup de moins-disant social et de matériel inadapté et peu fiable pour circuler sur des lignes autrefois réalisées en TER classique cause des nombreux dysfonctionnements, en terme de régularité et de sécurité, connus sur le Tramtrain".
Par précaution dans le Rhône toutes les rames ont été retirées du service et des bus de substitution assurent le transport des voyageurs.


Les rames nantaises au garage

Dans les Pays de la Loire, les rames de TramTrain ont été également retirées du service par précaution. Et remplacées quand c'était possible par des rames TER ordinaires. Quand c'était pas possible, car la région SNCF ne dispose pas de matériels disponibles en nombre suffisant. Et encore moins de conducteurs ! Car les conducteurs des TramTrains ne sont pas habilités à la conduite des trains standards.
Conséquence le service est particulièrement dégradé encore aujourd'hui mais devrait être assuré normalement samedi 7 et dimanche 8. Des arrêts supplémentaires seront effectués sur les TER en provenance ou à destination de La Roche sur Yon, Les Sables d’Olonne ou Cholet en début de semaine.


Un matériel contesté

Le TramTrain ne fait pas l'unanimité. Pour les cheminots c'est un TER au rabais ! Conçu par Alstom sur la base d'un tramway urbain standard, le matériel mis en service sur les voies ferrées françaises a été modifié pour rouler à 100 km/h au lieu de 70 et circuler sous une caténaire urbaine alimentée en 750 V ou sous les caténaires de la SNCF en 1500 ou 25 000 V selon les cas. Au passage, compte tenu des temps de parcours entre des stations éloignées de plusieurs kilomètres, les TramTrains disposent de toilettes accessibles aux personnes en fauteuil roulant.

Pour l'exploitant le TramTrain présente effectivement des coûts d'achat, de maintenance et d'exploitation moins élevés qu'avec des trains TER. Pour les voyageurs, le confort reste rudimentaire, puisque le TramTrain est surtout un tramway, sans suspensions sophistiquées avec des sièges de tramway, roulant sur des lignes ferroviaires.

Et puis, c'est un matériel récent qu'Alstom continue de mettre au point... À Nantes pour faciliter les choses, les rames circulant entre Nantes et Clisson ne peuvent rejoindre leur dépôt à Doulon du fait des travaux d'aménagement de la ligne de Châteaubriant. 350 circulations auraient ainsi été supprimées sur la ligne en 1 an. Soit une par jour...


Châteaubriant le 28 février

Gilles Bontemps, le vice-président du Conseil régional en charge des transports tient à préciser que cette interruption momentanée n’a aucun impact sur la réouverture de la liaison entre Nantes et Châteaubriant le 28 février 2014 : "le planning du projet, la mise à disposition des rames, la formation des conducteurs etc …se déroulent comme prévu et ne sont  absolument pas remis en cause".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports