• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La gastro est arrivée en Pays de la Loire

Ce contenu n'est plus disponible

Les cas de gastro-entérites sont augmentation en France et le seuil de l'épidémie devrait être franchi la semaine prochaine, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. Après la Bretagne, c'est aux Pays de la Loire d'être concernés.

Par Willy Colin

Loire-Atlantique et Mayenne

Selon le réseaux des médecins sentinelles, le nord de la Loire-Atlantique et l'est de la Mayenne sont les plus touchées par cette épidémie de gastro.

Les médecins surveillent le nombre de cas de diarrhées aiguës vus en consultation (défini par au moins 3 selles liquides ou molles par jour datant de moins de 14 jours motivant la consultation). La semaine dernière, 176.000 nouveaux cas ont été vus en consultation de médecine générale, a indiqué ce mercredi le réseau sentinelles. Cette incidence estimée à 274 nouveaux cas pour 100.000 habitants, "en augmentation par rapport à le semaine précédente", reste "juste en dessous du seuil épidémique (280 cas pour 100.000 habitants)".

Le réseau complète sa surveillance de détection des épidémies de gastroentérite avec les ventes de médicaments auprès d'un échantillon représentatif de 14.000 pharmacies françaises (60%).

Ainsi, la semaine dernière deux des quatre familles de médicaments surveillées avaient atteint leur seuil d'alerte, "confirmant l'intensification des cas de gastroentérite" en métropole. Selon le modèle de prévision du réseau Sentinelles, le nombre de cas de diarrhées aiguës devrait continuer d'augmenter "et dépasser le seuil épidémique la semaine prochaine".

Situation Epidémiologique en France métropolitaine Semaine 2 du 06/01/2014 au 12/01/2014, nombre de cas pour 100 000 habitants. / © Réseau Sentinelles
Situation Epidémiologique en France métropolitaine Semaine 2 du 06/01/2014 au 12/01/2014, nombre de cas pour 100 000 habitants. / © Réseau Sentinelles



Gastro-entérite : quels sont les traitements ?
- Le traitement est simple : il faut se reposer, rester au chaud, et surveiller son alimentation. Les liquides sucrés et salés sont recommandés pour compenser la perte hydrique due aux vomissements et aux diarrhées : soupes, bouillons, tisanes, boissons sucrées… Ainsi que les aliments légers et digestes : compotes, légumes cuits, riz, pâtes, pommes de terre…
- Parfois le médecin prescrit du charbon ainsi qu’un antiseptique intestinal. Les antibiotiques ne sont généralement pas utiles, sauf pour les plus fragiles.
- Enfin, il est important de bien se laver les mains afin de limiter le risque de contagion.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus