Municipales à Nantes : les prévisibles 52% des voix pour Johanna Rolland

Selon Electionscope, en exclusivité pour Francetvinfo, la candidate PS Johanna Rolland aurait 61% de chances de remporter les Municipales 2014 à Nantes.

Selon ce modèle de simulation, le bloc de gauche (l’addition du score de tous les candidats de gauche) n’a que 49% de chances d’atteindre la majorité absolue dès le premier tour.
Electionscope ne voit pas de triangulaire PS-UMP-FN au second tour mais un duel PS-UMP. 

La candidate PS pourrait alors bénéficier d'un potentiel électoral moyen estimé à près de 52% des voix lors de ce second tour selon Electionscope. 

La méthodologie de l'étude

Electionscope est un modèle de prévision électorale qui prend en compte le comportement des électeurs par rapport au candidat sortant (à Nantes, on parlera d'ailleurs plutôt du parti sortant). 
Ce modèle prend en compte d'autres critères :
  • Une enquête d'opinion sur la popularité du candidat sortant
  • Les données socio-économiques de la ville comme le chômage qui est passé de 7% en  2008 à 8,4% en 2013
  • Les données démographiques telles que la répartition par CSP, l'importance de chacune d'entre elles
  • Les scrutins depuis 1983. Lors du second tour de la présidentielle 2012, la ville avait voté François Hollande à plus de 61%. Nantes est classée parmi les villes "de gauche quasi-stables".
Un algorithme a permis de prendre en compte toutes ces données et d'en dégager des prévisions.

Ce  modèle de prévision électorale a fait ses preuves lors de précédents scrutins : législatives de 1997 et 2012, présidentielles de 2002 et 2007.
Bruno Jérôme et Véronique Jérôme-Speziari, docteurs en sciences économiques de l'université Paris-I Panthéon Sorbonne et  maîtres de conférences respectivement à l'université Paris-II et Paris-Sud XI sont les créateurs du modèle Electionscope.