Nantes : ouverture du procès de Gilles Patron aux Assises

Gilles et Michelle Patron la Bernerie en Retz avril 2011. Ce matin Gilles Patron a refusé d'être photographié dans le box des accusés. / © Franck Dubray / MAXPPP
Gilles et Michelle Patron la Bernerie en Retz avril 2011. Ce matin Gilles Patron a refusé d'être photographié dans le box des accusés. / © Franck Dubray / MAXPPP

Le procès de Gilles Patron s'est ouvert ce mardi matin devant les Assises de Loire-Atlantique. Le père d'accueil de Laetitia et Jessica Perrais y comparait pour viol et agressions sexuelles. Les minutes du procès.

Par Fabienne Béranger

"Je m'appelle Gilles Patron, j'ai 62 ans"


Depuis le box des accusés, Gilles Patron, père d'accueil de Laetitia et Jessica Perrais, se présente à la demande de la Cour.  Il est arrivé quelques minutes plus tôt dans la salle, libre. Son procès démarre pour neuf jours.

La matinée débute par les procédures d'usage.
Jessica Perrais se renouvelle partie civile. De même que Sylvie Larcher, sa mère biologique, le Conseil Général de Loire-Atlantique, les associations "La Voix de l'enfant" et "Prévenir et réparer".

S'ensuit le rappel des faits reprochés à Gilles Patron. Dominique Pannetier, président de la Cour, présente la mise en accusation.

En août 2011, Laura B porte plainte la première. Dès 2010, elle l'avait dénoncé pour des attouchements qui ont débuté en 2007 : Gilles Patron aurait tenté de l'embrasser sur la bouche et embrassé sur la poitrine. Entendu en septembre 2010, il nie les faits. Cette dénonciation sera classée sans suite.

Juliette G se présente à la gendarmerie de Pornic aux côtés de Laura. Elle reproche à Gilles Patron une agression sexuelle commise le 23 juillet 2011 alors qu'elle était venue passer la nuit avec Jessica chez les Patron.

Le 15 août 2011, les enquêteurs se présentent chez les Patron pour interpeller le père d'accueil et procéder à une perquisition dans le cadre de l'enquête concernant Laura et Juilette., Jessica Perrais dénonce à son tour des agressions sexuelles commises sur sa personne dès ses 14 ans. Gilles Patron ne nie pas mais selon lui, il s'agit de relations amoureuses survenues seulement après la majorité de Jessica en mai 2011.

Amandine, une quatrième jeune fille, confiée à la famille Patron de 2001-2004, dénonce à son tour son père d'accueil pour agressions sexuelles. Elle lui reproche caresses et masturbation dès ses 9 ans en 2003. Dans un cahier de brouillon, la jeune fille notera même

"J'en ai marre que Gilles Patron me touche".


Quentin, un autre enfant placé entre 7 et 11 ans chez les Patron, est entendu en octobre 2011. A quatre reprises, Gilles Patron l'aurait contraint à se déshabiller devant lui sous le prétexte que celui-ci voulait vérifier qu'il "n'avait pas de bleus" sur les parties intimes. Gilles Patron lui aurait aussi caressé les fesses.

En janvier 2012, Florence Madelaine se présente à la gendarmerie pour sa fille Lydie R. Entre 2009 et 2010, la jeune fille a été placée pour différents séjours chez les Patron. Elle lui reproche des caresses sur sa personne à plusieurs reprises dès 2009.

Gilles Patron écoute, impassible, les faits qui lui sont reprochés.
Interrogé par le président de la Cour sur toutes ces accusations, l'accusé précise :

"Je n'ai jamais nié les faits de ma relation avec Jessica, je les regrette évidemment".


Il étouffe un sanglot et poursuit : "Je dénonce complètement les autres accusations"

Gilles Patron encourt 20 années de réclusion.

A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus