Seita Carquefou : la colère après l'annonce de la fermeture de l'usine de cigarettes

Aujourd'hui avait lieu un CE extraordinaire pour confirmer la fermeture de la plus grande usine de cigarettes en France, 327 emplois disparaissent et la fabrication des Gauloises est en partie délocalisée en Pologne. Notre reportage.

L'entrée de l'usine de la Seita à 13 heures ce mercredi.
L'entrée de l'usine de la Seita à 13 heures ce mercredi.

Notre reportage

durée de la vidéo: 01 min 37
Carquefou la colère des salariés de la Seita

Entendu devant l'usine

C'est encore les plus gros qui s'en sortent, il y en a ras-le-bol: quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage... On revit un échec, encore une fois se battre... On est des numéros, aucune considération..."


, lâche Christelle Notebaert, salariée de l'usine de Carquefou, avec son mari. Le couple, qui a trois enfants, a déjà vécu cela en 2005 lorsque l'usine Seita de Lille a fermé et qu'ils ont été tous deux reclassés sur le site.

Il y a un projet de fermeture de l'usine de Nantes, je comprends à quel point c'est un choc pour les salariés de l'usine, pour vous et pour vos familles".

Sébastien Depierre Directeur Général de l'usine de Carquefou.

C'est le début de la lutte: pour nous, il n'y a aucune raison que ce site ferme, on se battra jusqu'au bout . Sur 5 ans, on a distribué 2,6 milliards d'euros aux actionnaires, au niveau de Seita: vous pouvez me croire, ce site est rentable, faut pas qu'ils se foutent de nous, il n'y a aucune raison de fermer ce site..

 




Michel Laboureur, secrétaire CGT au Comité d'établissement.


Avec AFP








 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter