Nantes : les Bretons manifestent aujourd'hui pour le retour à la Bretagne historique

Nantes : Anne de Bretagne et le château des Ducs de Bretagne / © Franck Perry /AFP
Nantes : Anne de Bretagne et le château des Ducs de Bretagne / © Franck Perry /AFP

Les organisateurs affirment pouvoir mobiliser 20 000 personnes pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne. Une idée qui n'est pas partagée, ni au niveau gouvernemental, ni dans les Pays de la Loire

Par Christophe Turgis

La manifestation d'aujourd'hui est organisée par Bretagne réunie. Le collectif se mobilise depuis 1980 pour un retour à la Bretagne "historique". À 5 départements, telle que l'organisation territoriale de la France avait été imaginé après 1789. Outre le retour à une Bretagne "historique", les organisateurs voient surtout le poids économique de Nantes et du département de la Loire-Atlantique qui ferait selon eux de la Bretagne une des régions les plus fortes en Europe. Aujourd'hui le poids économique et démographique place la Bretagne derrière les Pays de la Loire.

Lors de l'annonce par le gouvernement de la réorganisation territoriale des régions, Jacques Auxiette, le président de la région des Pays de la Loire a aussitôt tendu la main à la région Bretagne pour réunir les deux régions. Mais la région Bretagne a dit non ! Et il est fort probable qu'on en restera là. C'est le point de vue de Ronan Dantec, sénateur EELV de la Loire-Atlantique. Qui c'était prononcé pour la réunification des deux régions, ce qui aurait donné une région puissante et forte de plus de 6 millions d'habitants. Se basant sur les coopérations, les organisations croisées qui existent entre les deux territoires, localement ou à Bruxelles.

Mais les Bretons ne veulent qu'une chose, retrouver Nantes sur la carte de la Bretagne ! Sans tenir compte du temps qui a passé. Les territoires se sont organisés, les populations ont créé des liens nouveaux, l'axe majeur qui va de Saint-Nazaire au Mans est devenu une réalité, économique, sociale et politique. Secondairement, La Roche-sur-Yon et Laval ont fait de Nantes leur capitale régionale sans ambiguïté. Les Ligériens ont eux aussi développé un sentiment régional. Et nombre de nantais mêlent souvent les deux appartenances, l'une relative à l'histoire familiale passée et l'autre relative à la réalité de la vie quotidienne.


Des personnalités annoncées dans la manifestation nantaise

Bretagne réunie annonce la participation de quelques personnalités du monde des arts, de l'économie et de la politique. Comme Alan Stivell et Gilles Servat, Christian Guillemot le co-fondateur d'Ubisoft, et peut-être le spationaute Jean-Loup Chrétien, du côté des politiques, les Bonnets rouges avec Christian Troadec, le député des Côtes d'Armor Marc Le Fur, pour l'UMP, et François de Rugy, député de la Loire-Atlantique, et seul élu ligérien.


Concert gratuit à partir de 18H, place de la Petite Hollande avec : Alan Stivell, Gilles Servat, Gweltaz Adeux, Clarisse Lavannant, Big Bouet Trio, Jakez Le Souëf et Alain Pennec, Cyril Le Troll, Gweltaz Ar Fur et DJ Miss Blue

Bretagne / Pays de la Loire : quelques chiffres

Bretagne

  • 3 200 000 habitants
  • PIB : 82 milliards d'euros, 4,4% de la richesse nationale
  • budget régional 2014 : 1,39 milliards d'euros
  • surface : 27 208 km²

Pays de la Loire

  • 3 601 000 habitants
  • PIB : 101 milliards d'euros, 5% de la richesse nationale
  • budget régional 2014 : 1,49 milliards d'euros
  • surface : 32082 km²

Sur le même sujet

Les + Lus