• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La Baule et Pornichet : l'Etat ordonne la fermeture des restos de plage

Les restos de plage de La Baule et Pornichet devront fermer mercredi 12 novembre 2014 / © France 3 Pays de la Loire
Les restos de plage de La Baule et Pornichet devront fermer mercredi 12 novembre 2014 / © France 3 Pays de la Loire

Mercredi, 35 établissements établis sur les plages de La Baule et de Pornichet devront fermer leurs portes pour l'hiver. C'est ce que l'Etat a ordonné vendredi soir par la voix du sous-préfet de Saint-Nazaire Emmnanuel Bordeau.

Par Fabienne Béranger

Cette fermeture avait été décidée face à "la succession d'événements tempétueux en 2014, mais aussi en 2009 et 2010", a expliqué vendredi soir le sous-préfet de Saint-Nazaire, Emmanuel Bordeau.
Une douzaine d'établissements avaient fait des demandes de dérogation, mais "les dossiers qui nous sont parvenus sont un petit peu incomplets", a-t-il ajouté.

Ces restaurants de plage pourraient toutefois rouvrir, notamment à l'occasion des fêtes de fin d'année, "sous condition" que "les tenanciers s'engagent" par
écrit à fermer lorsqu'il y a des alertes orange ou rouge "submersion" ou "vents violents", mais aussi lors de coefficients de marée supérieurs à 95, a précisé le sous-préfet.
Ils devront également fournir dans leurs dossiers une attestation d'assurance.

 

"Nous avons demandé aux élus de prendre un arrêté municipal de fermeture lorsque ces trois événements sont présents, de façon à garantir la sécurité des personnes", a-t-il encore dit.
"Si un établissement restait ouvert, (...) nous pourrions faire faire des procès-verbaux de grande voirie et là ils pourraient être poursuivis", a affirmé le sous-préfet.

Le reportage de Catherine Carlier, Christophe François et Stéphane Hérel

La Baule et Ponichet sous le coup du décret plage

L'Etat a ainsi décidé d'appliquer le décret-plage du 26 mai 2006. Cet arrêté stipule que "les équipements et installations de plage autorisés devront être démontables et effectivement démontés durant la période hivernale, sauf exceptions justifiées par la fréquentation hivernale de certaines plages et l'accueil d'activités permanentes sur celles-ci".
La Baule et Pornichet faisaient, jusqu'ici, figure d'exception.


A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus