Piétons fauchés au Marché de Noël de Nantes : "Pas de lien avec les événements de Dijon" selon Manuel Valls

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claude Bouchet .

Manuel Valls, le Premier ministre a estimé ce matin sur Europe 1 qu'il n'y avait "aucun lien" entre les drames de Nantes, Dijon ou Joué-lès-Tours mais a dit "comprendre les inquiétudes vives et légitimes" après cette succession d'événements.

"Nous ne minimisons pas" ces actes, a ajouté le Premier ministre, en réponse à une accusation lancée la veille par la présidente du FN, Marine Le Pen. Toujours au micro d'Europe 1, Manuel Valls indique que deux personnes blessées lors de l'attaque du marché de Noël ont leur "pronostic vital engagé". "Il appartient au gouvernement de faire preuve de solidarité, de vigilance et il faut agir", estime-t-il.

A la demande de François Hollande, le Premier ministre présidera mardi matin à Matignon une "réunion interministérielle" afin de "mobiliser les services de l'Etat", selon l'entourage du chef de l'Etat.

Rappel des faits​

Il est 19 heures ce lundi soir, quand un individu au volant d'une camionnette se jette délibérément sur la foule, place Royale, où se trouve le marché de Noël à Nantes. Il y a 11 blessés dont 5 graves. Le pronostic vital d'un des blessés est engagé. Après avoir foncé sur la foule, l'homme se serait asséné neuf coup de couteau, selon de nombreuses sources policières.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité