Nantes : aux urgences après les huîtres à la clinique de la main

Les coups de couteau peuvent s'avérer dangereux pour vos mains en ouvrant vos huitres. / © France 3 Pays de La Loire
Les coups de couteau peuvent s'avérer dangereux pour vos mains en ouvrant vos huitres. / © France 3 Pays de La Loire

C'est la blessure de saison, moins dangereux que les bouchons de Champagne largement numéro un des accidents domestiques en cette période de fêtes, l'ouverture des huîtres peut vous faire terminer votre réveillon aux urgences. Reportage à la clinique de la main à Nantes.

Par Xavier Collombier

Aux urgences

14 000 interventions chaque année, 5 000 venant des urgences, la clinique de la main connaît bien les ravages du couteau à huîtres. Tous les spécialistes vous le diront, les tondeuses au printemps et les couteaux à huîtres en hiver sont les premiers facteurs de blessures à la main.
Il ne faut jamais négliger une blessure à la main, car dans un petit espace y sont concentrés nerfs, artères et tendons.
Après les huitres : l'opération
Reportage de Clément Massé.

Comment bien ouvrir les huîtres ? 

Souvenons nous que pour ouvrir une huître sans danger, le pouce doit être placé au niveau de la pointe de votre couteau. Ce dernier sera résistant et sa lame sera comprise entre 5 et 10 centimètres. Votre deuxième main, vous permet de maintenir l' huître fermement qui reposera dans un torchon, pour votre sécurité.
Maintenant à vous de trancher le tendon du coquillage en insérant votre couteau au 2/3 de l'huître, une fois l'opération effectuée, elle s'ouvrira sans problème.
Si vous n'y arrivez toujours pas, il existe dans le commerce des petits clapets en bois spécialement conçus pour réussir l'opération à tous les coups.

Un entrepreneur du Mans commercialise depuis quelques mois un couteau spécial équipé d'un système mécanique capable d'ouvrir toutes les huîtres récalcitrantes. Jérôme Bobet a développé son couteau qu'il présente comme étant "révolutionnaire". "Rien de magique, le couteau est doté d'un système mécanique", expliquait le chef d'entreprise à Willy Collin de France 3 Maine.
 

Couteau à huitres "révolutionnaire"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus