Déconfinement : les campings vont enfin ouvrir en Pays de la Loire

C’est un soulagement teinté d’inquiétude pour les campings, autorisés à ouvrir à partir du 2 juin. Privés de leur début de saison, ils comptent sur la clientèle française pour limiter les pertes.

Les campings sont autorisés à ouvrir à partir du 2 juin
Les campings sont autorisés à ouvrir à partir du 2 juin © Camping "Les Chênes verts"
Les annonces d’Edouard Philippe jeudi 28 mai redonnent un peu de baume au cœur aux propriétaires et gérants de campings très affectés par la crise du coronavirus. La plupart d’entre eux ont perdu leur chiffre d’affaire du printemps.

"Nous sommes très contents de pouvoir rouvrir dès le 2 juin. D’ailleurs on ne comprenait pas pourquoi les hôtels pouvaient rester ouverts et pas nous !", s’exclame Mickaël Véron, propriétaire du camping "Les Chênes verts" à Bourgneuf-en-Retz, en Loire-Atlantique.

Sur ce camping familial de 150 emplacements, 95 % de la clientèle est française et beaucoup sont des habitués. Mickaël Véron est confiant et veut croire que les touristes français seront au rendez-vous.

"On va faire une bonne saison. On ne rattrapera pas ce qu’on a perdu mais on va limiter la casse", confie-t-il, très énergique. "Le téléphone commence à sonner de nouveau, il ne faut surtout pas baisser les bras".


La clientèle étrangère risque de faire défaut

Un peu plus au sud sur la côte Atlantique,Virginie Bonal, propriétaire du camping le Parc de la Grève à L’Aiguillon-sur-Vie en Vendée, est aussi soulagée, mais reste inquiète.

"On ouvre dès le 2 juin à nos résidents propriétaires de leur mobil home, dont les deux tiers habitent à plus de 100 kms". Mais la saison est mal partie. Car depuis mars, les annulations se sont enchaînées. "Il a fallu rembourser les clients" et les réservations se font attendre, "50% de moins par rapport à l’année dernière".

Le camping ouvrira plus largement à partir du 15 juin mais pour l’heure, les premiers clients doivent arriver seulement le 27 juin. "Entre les clients qui ne savent pas s’ils auront des vacances et ceux qui sont en chômage partiel, c’est l’inconnu", confie Virginie Bonal.

En pleine saison, le Parc de la Grève accueille près de 500 personnes, dont 20% d’étrangers. Cette clientèle de Britanniques et de Hollandais, très importante en Vendée, risque de faire défaut cette année.

"Ce sont eux qui annulent en ce moment. Ils n’ont pas pu réserver leurs passages sur les ferrys", explique la gérante. Il faudrait réussir à compenser avec les clients français, mais pour ce camping familial ce sera d’autant plus difficile que les gros acteurs du secteur "vont casser les prix. Nous on ne pourra pas !".  

Des mesures sanitaires strictes

Toujours dans l’attente du protocole sanitaire, les gérants de camping se préparent, conscients que l’enjeu est de rassurer les clients. Cheminement dans les sanitaires, renforcement du nettoyage, distributeurs de gel hydroalcoolique dans les espaces communs, tout est mis en place pour respecter les normes sanitaires.

"Nous avons encore des interrogations" confirme Mickaël Veron. "Pourrons-nous organiser des soirées, des concerts, autoriser l’accès aux aires de jeux pour les enfants ? Nous attendons les recommandations du Ministère". 

Comme dans les restaurants, les distances d’un mètre seront respectées entre les tables du snack, la terrasse agrandie et la vente à emporter sera favorisée. Quant à l’accès aux piscines, "pas d’inquiétude, le chlore tue le virus", souligne le gérant du camping "Les Chênes verts".
L'hôtellerie de plein air en Pays de la Loire
646 établissements de plein air sont recensés en Pays de la Loire en 2019, répartis majoritairement en Vendée et en Loire-Atlantique. (Statistiques Régionales du Tourisme)
  • Vendée : 55,5 %
  • Loire-Atlantique : 23,5%
  • Maine et Loire : 10%
  • Sarthe : 7,5%
  • Mayenne : 3,5 %
En 2019, le nombre de nuitées dans les campings était de 12,9 millions en hausse de 6%, par rapport à l'année 2018 (chiffres INSEE)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société loisirs sorties et loisirs vacances déconfinement économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter