• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : un plan de lutte contre les échouages de dauphins

Un dauphin pris dans les filets d'un chalutier. Sea Sheperd a diffusé cette image sur son site internet et les réseaux sociaux. / © Sea Sheperd
Un dauphin pris dans les filets d'un chalutier. Sea Sheperd a diffusé cette image sur son site internet et les réseaux sociaux. / © Sea Sheperd

Plus de 1 100 cadavres de dauphins ont été retrouvés sur la côte atlantique notamment en Vendée depuis le début de l'année. François de Rugy a annoncé ce vendredi 22 mars le renforcement des mesures de lutte contre les échouages et un plan de protection des cétacés.

Par CD avec AFP

"Le dernier chiffre consolidé était à 1 100 individus au lundi 18 mars. Les départements les plus concernés sont la Vendée, la Charente-Maritime puis la Gironde", a déclaré Willy Dabin, chercheur à l'observatoire spécialisé dans les mammifères et oiseaux marins.
    
Parmi les dauphins, 90% portent des traces de captures accidentelles dues aux filets de pêche dans lesquels ils se retrouvent prisonniers jusqu'à l'asphyxie, lorsqu'ils chassent le bar et le merlu, également ciblés par les pêcheurs, a-il indiqué. 
    

Des répulsifs sonores inefficaces?

Depuis le 1er décembre 2018, des "pingers", des répulsifs sonores, équipent pourtant les chaluts pélagiques français opérant dans le golfe de Gascogne, un dispositif qui "permet de limiter de plus de moitié les captures accidentelles de dauphins", selon le Comité national des pêches et des élevages marins.

"On nous montre souvent du doigt comme les chats noirs de l'océan alors que les chaluts pélagiques sont les plus exemplaires ! Au lieu de trouver des coupables, essayons de trouver des solutions", s'insurge Olivier Le Nézet, président du comité
régional des pêches maritimes et des élevages marins de Bretagne, qui rassemble quelque 6.000 pêcheurs, soit un tiers de la profession.
    
"La capture zéro n'est pas visée car dès lors qu'on exploite le milieu, il y a des dommages collatéraux, mais il faut rester dans des mesures beaucoup plus raisonnables qu'aujourd'hui", souligne pour sa part William Dabin.
  
 Le phénomène n'est pas nouveau et varie selon les années, mais depuis 2017 il s'est accentué, chaque année battant le record de la précédente, faisant craindre pour la préservation de l'espèce dans la zone, selon l'Observatoire.
    
Les dauphins échoués sont majoritairement de "jeunes adultes des deux sexes, envoie de se reproduire" et "en terme démographique c'est un effondrement qui est
problématique",
a ajouté M. Dabin.
  

Un plan d'action et de protection d'ici la fin de l'année

En visite  à l'observatoire Pelagis de la Rochelle, spécialisé dans les mammifères marins,  François de Rugy a annoncé, ce vendredi 22 mars, des mesures pour lutter contre ces échouages et un plan plus large pour protéger les cétacés sauvages.
    
"Les dispositifs de répulsifs acoustiques (pingers) équipent 26 chalutiers en paire. Pour compléter ce déploiement, des programmes de développement des connaissances sur le phénomène des échouages seront lancés et soutenus par l’Etat ou le FEAMP. Ainsi, le programme LICADO élaboré à l’initiative de professionnels de la pêche française et en partenariat avec les scientifiques, visera à améliorer la performance des systèmes acoustiques et à tester la pertinence d’étendre l’utilisation de cette technologie à d’autres activités telles que la pêche au filet" explique le ministère de la transition écologique.

Le dialogue au niveau européen sera poursuivi pour étendre les mesures déployées sur les navires français aux autres ressortissants de l’Union.

"En outre, une mise en réseau avec d’autres sites en France ou dans le monde connaissant ces problématiques sera engagée, comme les réseaux de types sanctuaires des mammifères marins ou les accords internationaux. L’enjeu est de bénéficier de partage d’expériences réussies. A l’instar de la FNE, la LPO sera très étroitement associée aux travaux engagés afin d’améliorer les connaissances sur les interactions entre la pêche et les mammifères marins et de définir des mesures pour limiter ces évènements, afin d’offrir leur expertise sur le sujet", précise François De Rugy.

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus