Football : Angers et Nantes renouent avec leur public. Avec succès !

Bonne nouvelle pour les clubs ligériens ! Nantes et Angers se sont tous deux imposés à domicile lors de cette deuxième journée de championnat. Pour le plus grand bonheur des spectateurs, enfin autorisés à regagner les stades.
Angers s'est imposé 3 à 0 face à l'Olympique Lyonnais lors de cette deuxième journée de Ligue 1.
Angers s'est imposé 3 à 0 face à l'Olympique Lyonnais lors de cette deuxième journée de Ligue 1. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Après un an et demi de matchs à huis-clos ou avec un public très limité, les spectateurs étaient de nouveau admis dans les tribunes de Ligue 1.

Cette deuxième journée de championnat a été marquée par l'écrasante victoire d'Angers sur Lyon. Le match à domicile des Angevins se solde par un cinglant 3 à 0. Une défaite qui fait mal dans le clan lyonnais mais qui a réjoui le stade Raymond-Kopa. 

La leçon angevine

C'est simple : l'Olympique Lyonnais n'a jamais réellement existé face au SCO. "Les joueurs de Gérald Baticle ont donné une leçon de tactique et de football à son ancien club", analyse L'Equipe.

Le match a été ponctué de nombreuses erreurs défensives de l'OL. La première intervient à la vingtième minute lorsque le gardien lyonnais ne parvient pas à intercepter un centre de Jimmy Cabot et laisse un boulevard à Sofiane Boufal, qui inscrit le premier but pour Angers.

Deuxième but, deuxième bévue : Marcelo marque contre son camp à la 53ème minute en essayant de faire une passe à son gardien. 

Malgré des changements tactiques à la mi-temps, l'Olympique Lyonnais a continué de subir en seconde période. À la 65ème minute, Maxwel Cornet est expulsé : il laisse son équipe à dix. Azzedine Ounahi inscrit le troisième but pour Angers et cloue au pilori les espoirs lyonnais. 

Nantes l'emporte face à Metz

Le club nantais s'est imposé 2 à 0 face au FC Metz. Buts inscrits par Randal Kolo Muani à la 12ème minute et Ludovic Blas à la 49ème minute. Une vraie satisfaction pour les 12 000 spectateurs présents à la Beaujoire. Le public n'avait pas pu assister à un match depuis octobre 2020. Le groupe des ultras du FC Nantes - la "Brigade Loire" - a tout de même boycotté ce premier match : ils jugent "incompatible le port du masque dans l'enceinte du stade avec leur façon de supporter". 

Les Messins, visiblement dépassés, n'ont pas pu élever leur niveau de jeu en seconde période. La tête de Ludovic Blas a parachevé la victoire des Canaris. 

Ce succès, précédé d'un nul à Monaco lors de la première journée, permet au FC Nantes de figurer dans le haut du classement.

À suivre, un déplacement à Rennes le week-end prochain et la réception de Lyon le 27 août. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport covid-19 fc metz fc nantes