Grogne dans les prisons : situation bloquée à Nantes et à Coulaines

Haie d'honneur et Marseillaise à Coulaines. Les gardiens de prison accueillent les CRS / © Capture d'écran France 3 Pays de La Loire
Haie d'honneur et Marseillaise à Coulaines. Les gardiens de prison accueillent les CRS / © Capture d'écran France 3 Pays de La Loire

Les négociations entre les syndicats de personnels pénitentiaires et le ministère de la Justice se poursuivront mardi, a annoncé la Garde des sceaux Nicole Belloubet à l'issue d'une réunion lundi, et après huit jours d'une mobilisation nationale.

Par Evelyne Jousset

Les discussions porteront sur les "créations d'emplois", "la sécurité des personnels" mais aussi "la question indemnitaire", revendication des syndicats qui n'avaient pas été abordée lors des précédentes réunions, a précisé la ministre devant la presse alors que les blocages de prison se poursuivaient

A Nantes, ce lundi, dès 6 h du matin une centaine de gardiens de prisons se sont mobilisés pour bloquer les entrées et sorties à la maison d’arrêt de Nantes. Les CRS sont intervenus dans la matinée pour déloger les manifestants et procéder aux extractions de détenus devant comparaître devant les assises. Néanmoins, les sorties de cellules pour les autres audiences du tribunal n’ont pas été possibles.

A Coulaines, dans la Sarthe, près du Mans, c'est sur l'air de la Marseillaise que les surveillants de la prison ont accueilli une trentaine de policiers. Ce lundi matin, 115 centres pénitentiaires étaient bloqués, parmi lesquels ceux de Coulaines, Nantes, Condé-sur-Sarthe, Caen et Le Havre.



Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus