Hydrogène : un nouvel eldorado en Pays de la Loire ?

Publié le
durée de la vidéo : 28min 01
Dimanche en Politique ©France Télévisions

Flambée des prix, dépendance vis à vis de l’étranger, et réchauffement climatique, le secteur de l’énergie est plus que jamais en tension. Alors une idée revient avec insistance dans le débat : engager dès maintenant une véritable révolution, celle de l’hydrogène. À voir dans Dimanche en politique, dimanche 13 novembre à 11 h 30.

L’hiver arrive, et avec lui plane le risque de pénurie énergétique dans le pays. L'hydrogène paraît être la solution pour demain.

Il peut faire rouler des voitures, des trains, des avions, stocker de l’électricité l’été pour la redistribuer l'hiver. C’est une solution d’avenir à n’en pas douter, mais à quelles conditions et à quel prix ?

Les Pays de la Loire font figure de territoire pionnier en France, avec toute une filière qui s’organise.

Alors notre région est elle en train de devenir le nouvel eldorado de l’hydrogène, notamment dans sa version écolo, l’hydrogène vert ? 

L'hydrogène, c'est quoi ?

Essayons d'abord de comprendre de quoi parle-t-on ? Qu’est-ce que l’hydrogène ? D’où vient-il ? Comment fonctionne-t-il ? Et surtout à quoi peut il servir ?

durée de la vidéo : 01min 03
explication en 1 minute ©Maxime Jaglin - Marthe Aubineau

L'hydrogène, aujourd'hui, est donc essentiellement de l'hydrogène gris, issu à 95 % des énergies fossiles. Avant de décarboner notre économie grâce à l’hydrogène, il faut donc décarboner l’hydrogène lui-même.

C'est ce que fait l'entreprise Lhyfe à Bouin en Vendée. "On fait un écosystème local,... pour résoudre ce problème de transport et de place, on a les éoliennes à proximité de l'hydrogène, à proximité des usagers et résultat, on a de l'hydrogène local, vert et qui va décarboner nos transports et nos industries" explique Antoine Hamon, directeur général délégué de l’entreprise nantaise Lhyfe.

Comme l'urgence climatique l'impose, il est nécessaire d'accélérer cette décarbonation. Le Conseil Régional des Pays de la Loire veut donc investir 100 millions d’euros dans l'hydrogène vert d’ici 2030. Roland Marion, délégué à la transition écologique et énergétique à la Région des Pays de la Loire, "n'exclut pas la voie du nucléaire" pour permettre une transition plus rapide.

durée de la vidéo : 31sec
Roland Marion, délégué à la transition écologique et énergétique à la Région des Pays de la Loire ©France Télévisions

Le gouvernement souhaite aussi accélérer la décarbonation. Emmanuel Macron a reçu mardi 8 novembre, les 50 patrons des entreprises les plus polluantes de France.

Le Président de la République a beaucoup parlé d’hydrogène, notamment comme solution pour décarboner les hauts fourneaux d’Arcelor Mital, ou encore pour le cimentier Lafarge. L'État souhaite investir 9 milliards dans la filière.

durée de la vidéo : 42sec
Discours sur l'hydrogène devant les plus gros industriels français ©France Télévisions

Demain : un monde en hydrogène ?

C’est tout un pan de l’industrie qui réfléchit à se convertir.

MAN Energy, un poids lourd du bassin nazairien, fabrique des moteurs XXL pour les cargos et les centrales électriques. L’entreprise développe ses moyens de production en hydrogène depuis plus d’un an.

durée de la vidéo : 01min 45
L'avenir de l'hydrogène dans l'industrie ©Éléa Morel - Antoine Ropert - Valérie Brut

La demande est exponentielle surtout dans les transports publics. Les Pays de la Loire font figure de pionniers en France, mais ont du retard sur nos voisins allemands.

Le coût est encore élevé, mais reste un outil de plus en plus envisageable pour nos industries comme l'explique Olivier Joubert, professeur à l'Université de Nantes et directeur de la fédération de recherche Hydrogène du CNRS.

durée de la vidéo : 42sec
Olivier Joubert, professeur à l'Université de Nantes et directeur de la fédération de recherche Hydrogène du CNRS ©France Télévisions

Qu'en est-il des voitures ? Pourrons-nous tous rouler à l'hydrogène ?

Aujourd'hui, il faut compter 75 000 € pour l'achat d'un véhicule neuf roulant à l'hydrogène sans avoir de bonus écologique. Soit l'équivalent d'un gros SUV d'une marque allemande.

Le territoire manque de stations de recharge.

"Le réseau de stations est en train de se développer. C'est important pour développer la filière. Mais on fait le plein en 3 minutes et on a 700 km d'autonomie"

Antoine Hamon

directeur général délégué de l’entreprise nantaise Lhyfe

Face à l'enjeu climatique, le Parlement européen a entériné la fin de la vente des véhicules thermiques en 2035.

La France voit donc un fort enjeu économique à relever. Les prix pourraient ainsi devenir plus compétitifs.

Pour en parler, Maxime Jaglin reçoit 3 invités :

  • Olivier Joubert, professeur à l'Université de Nantes et directeur de la fédération de recherche Hydrogène du CNRS
  • Antoine Hamon, directeur général délégué de l’entreprise nantaise LHYFE qui produit déjà de l’hydrogène vert dans notre région
  • Roland Marion, délégué à la transition écologique et énergétique à la Région des Pays de la Loire

Dimanche en Politique, Hydrogène : un nouvel eldorado en Pays de la Loire ? C'est ce dimanche 13 novembre à 11 h 30 et en replay sur notre plateforme France.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité