Cet article date de plus de 9 ans

Angers, les étudiants-infirmiers veulent mobiliser

Après leur sitting de lundi, les étudiants-infirmiers demandent à tous les IFSI de France de rejoindre la mobilisation.

230 étudiants-infirmiers d'Angers ont organisé un sitting ce lundi devant le bureau du directeur du CHU pour protester contre certains points de la réforme de leur formation.Les 300 étudiants (qui sont en majorité des étudiantes) de l'IFSI d'Angers participent à une action beaucoup plus large menée dans toute la France depuis plusieurs mois.
 

Ce sont des points très précis de la réforme de leur formation (lancée en 2009) qui provoquent toujours la colère des étudiants-infirmiers.

Présences obligatoires et indemnités de stage

Qu'est-ce qui coince exactement ?

D'abord les quotas de présence obligatoire en cours pour avoir le droit de se présenter à l'examen.
Les étudiants, qui passent une bonne partie de leur temps en stages pratiques, sont tenus d'être présents à un nombre minimal de cours théoriques pour être autorisés à se présenter aux épreuves en fin d'année.
Depuis la nouvelle réforme, les règles ont été durcies, et dans certaines situations, une absence de l'étudiant de quelques jours (pour un décès dans la famille par exemple) peut se traduire par une impossibilité de se présenter à l'examen (et donc de rater son année).

Les indemnités de stage font aussi grimper la colère des étudiants. Les barèmes ont été revus à la baisse ( 300 euros pour 10 semaines, au lieu de 435 euros pour 4 semaines).
Les indemnités kilométriques de déplacement pour les stages ont, elles aussi, été rognées.

Autre point qui fâche : le tutorat exercé par les professionnels hospitaliers auprès des étudiants.
A Angers, seuls 80 professionnels du CHU ont été formés au tutorat. Un nombre insuffisant pour accompagner tous les étudiants-infirmiers.  
Les étudiants estiment qu'ils ne doivent pas avoir une formation bâclée et qu'ils sont les premiers (la première promotion) à "essuyer les plâtres" de la nouvelle réforme.

Des courriers ont été envoyés par le Comité des étudiants aux différentes instances, collectivités et centres de formation concernés. Une délégation de quatre étudiants a été reçue lundi en début d'après-midi par le Directeur des Ressources Humaines du CHU et la Directrice des Soins Infirmiers. Ceux-ci se sont engagés a transmettre les doléances nationales des étudiants à la Direction Générale de l'Offre de Soins..  


Les étudiants-infirmiers d'Angers promettent une action spectaculaire jeudi prochain.  
 




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social