Dupont de Ligonnès, presque un an d'enquête

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis

Le 21 avril 2011, les corps de la famille de Ligonnès étaient retrouvés sous la terrasse de la maison

C'était le 21 avril 2011. Les corps d'Agnès l'épouse, de Arthur, Benoît, Anne et Thomas, les enfants, étaient retrouvés enterrés sous la terrasse de la maison familiale à Nantes. Dix policiers sont toujours mobilisés sur cette affaire. 700 témoignages recueillis et 2200 actes d'enquête enregistrés. En vain.

Yves Gambert, le procureur-adjoint de la république de Loire-Atlantique recevait cet après-midi les journalistes à l'occasion de sa nomination comme procureur à Angers. Il est revenu sur l'affaire Dupont de Ligonnès qui défraye toujours les chroniques, ici en France, et aussi depuis quelques temps, en Italie.

Le procureur-adjoint affirme que les preuves matérielles et scientifiques incontestables attestent de la seule implication de Xavier Dupont de Ligonnès dans les 5 meurtres. Il n'y a aucune preuve qui attesterait d'un complot. Le père de famille n'a laissé aucune trace de vie depuis le 15 avril 2011. La justice explore toujours deux enquêtes, le suicide ou la fuite.

La mère et la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès, par la voix de leur avocat affirment son innocence.

La famille Dupont de Ligonnès comptait 6 membres, 5 ont été retrouvés, la vie ou la mort du 6ème reste, pour l'instant, entourée d'un profond mystère. Propice à toutes les conjectures.