Cet article date de plus de 9 ans

Nantes : la maison d'arrêt bloquée

A l'appel de l'UFAP, les gardiens de prison sont une vingtaine depuis 6h30 ce matin devant la maison d'arrêt de Nantes.

Les gardiens dénoncent les agressions de plus en plus fréquentes à l'intérieur de la maison d'arrêt. Des agressions qui se sont intensifiées ces derniers temps, entrainant des ITT (incapacité temporaire de travail). Ils dénoncent aussi la surpopulation carcérale.

Nantes : la maison d'arrêt bloquée (1)

Ce mouvement de protestation est local, à l'appel de l'UFAP, l'Union Fédérale Autonome Pénitentiaire.

 

Devant la maison d'arrêt ce matin - Photo José Guedes

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social