Nantes: Les indignés demandent un chalet pour Noël

Les indignés de la Place Royale réclament un chalet pour installer leur mouvement au coeur du marché de Noël

Ils souhaitent que la mairie mette à leur disposition un des chalets de Noël qui seront prochainement installés à l'endroit même où ils ont mis leur campement, pour continuer à sensibiliser les gens à leurs revendications.

La demande des indignés nantais risque de rester sans réponse parce que "tous les chalets ont été réservés par des commerçants depuis longtemps à une société privée qui organise le marché de Noël", a indiqué Alain Robert, adjoint au maire de Nantes à l'AFP.


Arrivés à environ une centaine vendredi, les "indignés bretons" étaient encore une cinquantaine ce week-end mais ce lundi matin ils n'étaient qu'un peu plus d'une dizaine. Ils affirment compter des membres venus de tout le Grand Ouest : Brest, Lorient, Rennes, Nantes , Quimper, Saint-Brieux, Saint-Nazaire ou Vannes.


Définition du mouvement des indignéss