Cet article date de plus de 9 ans

Nantes, toujours plus de bruit

Les riverains du périphérique souffrent du bruit du trafic et redoutent l'arrivée du tram-train et du tramway

Trop de bruits font trop de bruit tout simplement. Les habitants des quartiers de Nantes-Erdre, de l'Eraudière ou du Ranzay vivent mal avec le bruit continu du périphérique. Ils redoutent l'arrivée du tram-train Nantes-Châteaubriant puis de l'interconnexion des lignes 1 et 2 du tramway.

Pour faire entendre leur voix et leur droit à la tranquillité sonore, ils se sont regroupés sous la bannière du collectif antibruit. Ils ont alerté les élus, les institutions, les opérateurs de transports sans grand résultat pour l'instant.

L'Europe veut faire baisser le bruit des villes

Pourtant une directive européenne demande clairement aux grandes agglomérations de réaliser, au plus tard en 2013, des cartes du bruit et des plans de prévention. Pour le Centre d'information et de documentation sur le bruit, CIDB, c'est une véritable opportunité pour mettre en place et planifier des actions de prévention et de réduction du bruit ciblées.

Pour les riverains du périphérique nantais il y a urgence. Avec 70 000 véhicules quotidiens, le trafic routier génère un bruit continu de 80 décibels environ. Plus de trafic et surtout plus de camions, on en attend 25% supplémentaires, génèrent toujours plus de bruit. A 50 ou 60 mètres des habitations, on mesure un bruit moyen de 65 décibels en permanence...

 

Le bruit de la route et bientôt celui des rails

Dans quelques mois les premiers tram-trains desserviront la ligne de Châteaubriant. Fermée au trafic des voyageurs à la fin des années 70, les habitants des lotissements voisins sont arrivés là vers 1982. Seul subsistait un trafic erratique de marchandises jusqu'à  La-Chapelle-sur-Erdre. Rien qui ne soit insupportable. Avec la reprise du trafic voyageur, même avec une voie et un matériel moderne, le passage des 46 tram-trains quotidiens va ajouter du bruit au bruit. Réseau Ferré de France estime à 75 décibels le bruit des rames au niveau du rail. L'INRETS, l'Institut national des transports, estime que le bruit "furtif" des rames est plus facilement supportable que le bruit routier continu. RFF indique respecter scrupuleusement les normes.

Après les tram-trains du Conseil régional des Pays-de-la-Loire et de la SNCF, viendront les tramways de la Communauté urbaine Nantes-Métropole et de la Semitan lors de l'interconnexion des lignes 1 et 2. 200 passages chaque jour. Même si le tramway émet moins de bruit que le tram-train du fait de sa vitesse plus faible, 70 km/h pour le tramway, 100 km/h pour le tram-train, les riverains redoutent d'être réveillés par le premier passage vers 5 heures du matin et de ne pas pouvoir dormir avant le dernier vers 1 heure du matin... Ce qui fait des nuits plutôt courtes !

Des normes peu favorables aux habitants

Là encore les services techniques de Nantes-Métropole indiquent respecter les normes en vigueur.

Certes disent les membres du collectif, mais qui définit ces normes, et dans quelles conditions les mesures sont elles réalisées ? Tiennent-elles compte des particularités du terrain ? De la température, des vents ? Bref de tous les aléas qui font que le bruit général peut devenir insupportable dans un espace donné ? Avec cette désagréable impression que la réglementation est peu favorable à la population.

De timides avancées pour la future "capitale verte de l'Europe"

Premières avancées, le Préfet organise avec tous les intervenants, une première réunion sur la question du bruit du périphérique. Il se dit prêt à vouloir baisser la vitesse limite de la circulation à 70 km/h, ce qui aurait pour effet immédiat de réduire considérablement la pression sonore sur le voisinage.

La Communauté urbaine indique vouloir prendre des dispositions pour limiter le bruit des tramways le long de l'avenue du Crystal. Un premier pas, tout petit pour ces nantais harassés par le bruit autoroutier, alors que leur ville sera en 2013 capitale verte de l'Europe. Avec, parmi les critères qui ont conduit à sa désignation... le traitement de la question du bruit notamment.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports