Sur la trace de Xavier Dupont de Ligonnès

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis

Xavier Dupont de Ligonnès, des achats dans un magasin de bricolage de l'Indre, peu avant la tuerie de Nantes

C'est un travail de fourmi. Patiemment les enquêteurs reconstituent les jours qui ont précédé le meurtre de sa famille le 3 avril dernier à Nantes. Fin mars il était passé par Saint-Maur près de Chateauroux, où il avait acheté desacs poubelles, grands et des dalles plastiques adhésives... selon La Nouvelle République.

Pour autant, si les enquêteurs remontent dans le passé, la trace de Xavier Dupont de Ligonnès se perd toujours dans le Var à Roquebrunnes sur Argens.

La chronologie de l'affaire Dupont de Ligonnès, la famille dont cinq membres, la mère, Agnès, et ses quatre enfants ont été découverts morts le 21 avril tandis que le père, Xavier, 50 ans, est toujours recherché activement.

- 1er avril : Xavier Dupont de Ligonnès achète dans plusieurs magasins du ciment, une bêche et une houe, et, le lendemain, quatre sacs de 10 kg de chaux.

- Nuit du 3 au 4 avril : "date probable" du décès d'Agnès, Benoît, Anne et Arthur, selon le procureur de Nantes.

- 5 avril: Thomas rentre à Nantes dans la soirée à la demande de son père. Il est probablement tué cette nuit-là.

- 11 avril : le collège des deux benjamins de la famille ainsi que l'employeur de l'épouse reçoivent des courriers expliquant leur absence par une mutation en Australie. Neuf proches de Xavier de Ligonnès reçoivent un courrier expliquant le départ soudain de toute la famille pour les Etats-Unis par la double vie d'agent secret qu'aurait eu Xavier Dupont de Ligonnès.

- Nuit du 12 au 13 avril : Xavier Dupont de Ligonnès dîne seul et dort dans une luxueuse auberge du Vaucluse.

- 13 avril : premiers appels à la police nantaise, émanant de voisins de la famille inquiets.

- 15 avril : après une nuit passée au Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens, M. Dupont de Ligonnès est vu pour la dernière fois par un témoin, s'éloignant à pied avec un sac sur le dos.

- 19 avril : ouverture d'une enquête pour disparition inquiétante de l'ensemble de la famille Dupont de Ligonnès.

- 21 avril : les enquêteurs découvrent les cinq corps d'Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants tués par balle enroulés dans des draps et de la chaux sous la terrasse de la maison familiale.

- 22 avril : les autopsies montrent que la mère et ses quatre enfants ont fait l'objet d'une "exécution méthodique", avec chacun au moins deux balles tirées en pleine tête. Un mandat de recherche pour Xavier de Ligonnès est diffusé dans l'espace Schengen, puis le 26 avril via INTERPOL.

- 26 avril : "Marche blanche" à Nantes de 450 personnes en mémoire des cinq membres de la famille assassinés.

- 28 avril : cérémonie des obsèques des cinq membres de la famille de Ligonnès en l'église Saint-Félix à Nantes. Les corps sont inhumés le 30 avril à Noyers-sur-Serein (Yonne).

- 29 avril : Premières fouilles, infructueuses, autour de Roquebrune-sur-Argens.

- 10 mai: mandat d'arrêt international émis contre Xavier Dupont de Ligonnès.

- 23 juin: Fouilles spéléologiques d'une quarantaine de cavités autour de Roquebrune-sur-Argens.

- 28 juin: Nouvelles recherches autour de Roquebrune-sur-Argens avec une centaine de CRS, d'enquêteurs de la police judiciaire de Toulon, de sapeurs-pompiers et quatre équipes cynophiles.

- 26 juillet: une centaine de policiers dans toute la France procèdent à une quinzaine

de perquisitions et 25 auditions libres en même temps, parmi les proches parents

ou amis de Xavier Dupont de Ligonnès. Sans résultat.

Lire la page de notre confrère "La Nouvelle République"