Laval : déserté par l'armée en 2011, l'ancien site de la caserne poursuit sa mue

Jusqu'en 2008, 2 500 militaires du 42ème régiment de transmission y avaient leurs quartiers. Aujourd'hui, l'objectif de Laval est d'y créer un quartier à part entière, susceptible d'attirer de nouveaux habitants. 

Les murs d'enceinte ont été abattus pour ouvrir l'ancien site militaire sur la ville. 

Les imposants bâtiments de la caserne, qui surplombaient la place d'armes, s'effacent peu à peu du paysage au profit d'immeubles éco-conçus.

Situé à l'ouest de Laval, à un quart d'heure à pied du centre-ville, un nouvel ensemble immobilier sort de terre. Le Quartier Ferrié accueille déjà des administrations, un CCAS, un EHPAD, quelques habitants. Bientôt des commerces et un grand équipement sportif et culturel, baptisé Espace Mayenne, dont les travaux sont en passe de se terminer.

Cette immense friche de 50 hectares a été cédée en 2011 à l'agglomération pour un euro symbolique.

Si la ville insiste sur la situation de ce nouveau quartier, proche de la campagne, pas question pour autant d'en faire un "village", une entité à part entière. Des transports en commun ont donc été mis en place afin d'assurer un lien permanent avec le reste de la ville

" Les usagers nous disent que le quartier est accessible. Il y a beaucoup de lignes de bus donc c'est un quartier qui est bien desservi" constate Catherine Robin-Desile, directrice du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) qui s'est récemment installé dans de nouveaux locaux au couer de Férrié.

Pour  Patrick Guitton, architecte urbaniste (In Situ), "ce quartier n'a pas vocation à être autonome, autarcique".

Il aurait plutôt vocation a attirer de nouveaux habitants.

Car la population de la ville ne cesse de baisser. Elle compte 49 728 habitants. D'ici peu, la municipalité espère que 3500 nouveaux résidents seront séduits par l'ensemble immobilier et les services du quartier Ferrié.
 

> Le reportage de notre rédaction

Reportage : Denis Leroy/Florie Cotenceau/Céline Landreau

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité immobilier économie