Ligne Grande Vitesse : ce qui va changer en Pays de la Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Romane Idres

Dès le 2 juillet, la nouvelle Ligne à Grande Vitesse qui relie Paris à Rennes en moins d'1h30 sera mise en service. Mais les Parisiens et les Bretons ne seront pas les seuls à en bénéficier... 

Des milliers d'usagers de la SNCF l'attendaient depuis longtemps... Le projet, lancé en 1994, aboutit enfin. La Ligne à Grande Vitesse Paris-Rennes sera en service à partir de dimanche. En Pays de la Loire, elle traversera la Sarthe et la Mayenne. 



La LGV, c'est quoi ? 



La Ligne à Grande Vitesse, LGV pour les intimes, c'est 182 kilomètres de nouveaux rails, entre Conerré près du Mans et Cesson-Sévigné, aux portes de Rennes.







La ligne traverse 3 départements, la Sarthe, la Mayenne et l'Ille et Vilaine... et permettra à partir de dimanche de rejoindre Rennes et Paris en moins d'1h30. Avant, il fallait plus de 2 heures.



Quel impact en pays de la Loire ?



Les TGV Paris-Rennes ne feront que traverser la Sarthe, 24 communes au total, sans s'y arrêter.



En ce qui concerne Le Mans, pas de changement. Mais pour Sablé, c'est une petite révolution ! Des voies supplémentaires ont été construits.



Cette "virgule", comme l'appelle la SNCF, permet en fait aux TER qui partent de Sablé de circuler sur la Ligne Grande Vitesse et donc de rejoindre beaucoup plus facilement Rennes et Laval.



Pour faire Sablé-Rennes, comptez une heure, avec un train direct : plus besoin de faire une correspondance. Idem pour Sablé-Laval, qui ne prendra que 20 petites minutes. 



La liaison Paris-Laval est aussi améliorée : on gagne 20 minutes de temps de trajet.





A quel prix ? 

Le montant global du projet s'élève à 3,4 milliards d'euros, financés par la SNCF, l'Etat et les collectivités.



La virgule de Sablé quant à elle a fait l'objet d'un financement spécifique, pour un coîut de 36 millions d'euros. Les régions Bretagne et Pays de la Loire se sont partagé les dépenses avec Angers Métropole, Laval Agglomération et le département de la Mayenn, ainsi que l'Etat et la SNCF.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité