Littoral - oiseaux : le Gravelot à collier interrompu est en danger

Ce petit oiseau se confond avec le sable. Un camouflage ideal pour cette espèce, qui est pourtant menacée par la fréquentation des plages et dunes, là où elle nidifie. 
Le gravelot à collier, espèce menacée
Le gravelot à collier, espèce menacée © DR Mathieu Vaslin

Connaissez-vous le Gravelot à collier interrompu ? C’est un tout petit oiseau, très joli et pas haut :15 cm, au maximum de sa plume ! Il y en a 1 500 en france, ce qui n’est pas épais pour cette espèce, évidemment, protégée. Là où ça se gâte un peu plus, c’est qu’il pond au "mauvais" endroit : sur le haut des plages, en aménageant son nid directement sur le sable.
 

Gravelot à collier interrompu : gare à l’omelette !

C’est tout petit, c’est difficile à voir. Au niveau de la ponte, il y a beaucoup d’échec. Le dérangement répété dû aux chiens, le nettoyage mécanique des plages, le nid parfois qui part avec le roulage, les gens, tout ça fait des dégâts ! - Julie Ayçaguer du Syndicat Mixte de la Baie de Bourgneuf

D’où ce communiqué envoyé par le syndicat Mixte de la Baie de Bourgneuf qui annonce d’entrer : Gravelot à collier interrompu : gare à l’omelette  !
 

Le gravelot à collier peut se confondre avec le sable
Le gravelot à collier peut se confondre avec le sable © Julie Aycaguer

Pourquoi l’alerte ? 

C’est un oiseau qui, de part sa stratégie de reproduction entre avril et août et sur des plages touristiques, a peu de jeunes à l’envol - Julie Ayçaguer

Dit autrement, c’est une espèce en déclin. D’où la nécessité de la protéger. Et accessoirement pour l’humain en général et ses animaux de compagnie en particulier, de regarder où l’on pose ses (grosses) papattes.

Ce n’est pas la première fois que l’alerte est lancée. “L'année dernière on avait déjà envoyé cette information auprès du grand public” dit encore Julie Ayçagair.

Au quotidien, celle qui travaille  au Syndicat Mixte de la Baie de Bourgneuf encourage les communes à faire un nettoyage raisonné de leur plage, c’est à dire, dans ce cas précis, du nettoyage manuel. “On a un outil pour cela, c'est le contrat-plage. C'est une aide financière, notamment pour le nettoyage manuel" précise encore Julie. Des paneaux de préventions et balises sont posés pour avertir de la présence des Gravelots à collier interrompu.

Sur d'autres plages, comme en Finistère Sud, des interlocuteurs formés patrouillent pour prevenir et informer les quidam de passage. A l'image, de ce reportage de nos confrères de France 3 Bretagne.

Comment protéger le Gravelot à collier interrompu ?


Regardez où vous marchez

Entre le sud de Pornic et le nord de Saint-Gilles-croix-de-Vie, cette année, on recense 41 nids contre 21 l’an passé. Cela ne garantit en rien une augmentation du nombre de petits Gravelots à collier interrompu. 

Alors ami(e)s plagistes, quelques gestes peuvent aider à préserver cette espèce : 

Et accessoirement, en général, regarder où l’on marche, c’est toujours utile. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement nature déconfinement société mer