Pouillé-les-Côteaux, en Loire-Atlantique : 7 noms ajoutés au monument aux morts

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Quentin avec Eléonore Duplay
Des enfants des écoles ont participé à la cérémonie.
Des enfants des écoles ont participé à la cérémonie. © France Télévisions Eléonore Duplay

Ce 11 novembre 2021 a été l'occasion pour la commune de Pouillé-les-Côteaux, près d'Ancenis, d'ajouter sept noms sur le monument aux morts.

Ce sont deux des familles concernées qui ont sollicité le maire de la commune. Les noms de leurs aïeuls ne figuraient pas sur le monument aux morts du village alors qu'ils sont tombés en service pour la France lors de différents conflits.

"Je suis passé il y a deux ans au cimetière, explique René Richet, un cousin de Maurice Prodhomme, décédé en Algérie à 21 ans et dont le nom a été ajouté, et je me suis aperçu qu'il ne figurait pas sur le monument aux morts. J'ai fait un courrier au maire et il m'a répondu favorablement. Je suis content que ça se termine comme ça. Il a été oublié pendant soixante ans."

En tout, ce sont ainsi sept noms qui ont été ajoutés sur le monument de Pouillé-les-Côteaux, ce jeudi 11 novembre, lors de la cérémonie de l'armistice.

La matinée a commencé par un office religieux en l'église de la commune puis un cortège a rejoint le monument aux morts où ont été inaugurées les trois plaques portant les noms des disparus.

Ces hommes sont décédés lors de conflits qui ont suivi la première guerre mondiale, que ce soit la seconde guerre mondiale, la guerre d'Indochine ou celle d'Algérie.

Environ 200 personnes ont assisté à cette cérémonie qui aurait dû avoir lieu l'an dernier mais qui avait été annulée du fait de la crise sanitaire.

voir le reportage

Des enfants des écoles d'Ancenis ont porté les portraits des disparus. Un petit neveu de Maurice Prodhomme, l'un des soldats dont le nom a été ajouté au monument, était porte-drapeau.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.