• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Cancers infantiles à Sainte-Pazanne : l'ARS détaille le protocole d'enquête

13 cas d'enfants et jeunes adultes touchés par le cancer à Sainte-Pazanne en Loire-Atlantique depuis décembre 2015 / © France 3 Pays de la Loire
13 cas d'enfants et jeunes adultes touchés par le cancer à Sainte-Pazanne en Loire-Atlantique depuis décembre 2015 / © France 3 Pays de la Loire

Pourquoi tant de cancers d'enfants à Sainte-Pazanne et dans les alentours? C'est pour tenter de répondre à cette question que l'agence régionale de santé a demandé l'ouverture d'une enquête épidémiologique, dont les modalités viennent d'être communiquées.

Par Eleonore Duplay

La réunion publique du jeudi 04 avril en avait présenté les grandes lignes, l'Agence Régionale de Santé vient de publier un communiqué pour préciser la méthode qui sera utilisée pour enquêter sur la sur-représentation des cancers infantiles à Sainte-Pazanne et dans les alentours.

Sur les 12 cas recensés par les habitants entre 2015 et 2019, 9 seulements correspondent à la définition retenue par l'ARS pour les cancers d'enfants, la date de diagnostic devant survenir au plus tard l'année des 17 ans. 

Sur ces 9 cancers, 6 sont des leucémies, des cancers du sang. Dans son préambule, l'ARS rappelle que dans 90% des cas, les leucémies infantiles aiguës n'ont pas de cause connue, et que les facteurs de risque peuvent être multiples.


Le protocole de l'agence Santé Publique France


C'est l'agence Santé Publique France qui mènera l'enquête épidémiologique, en s'appuyant sur le protocole suivant : 
  • vérifier que les cas répondent à la même définition clinique
  • définir un périmètre géographique et temporel
  • évaluer si l'excès de cas est réel sur la zone étudié par rapport à une moyenne nationale
  • synthétiser toutes les publications sur les expositions à risque à rechercher
  • mener une enquête auprès de chacune des familles concernées pour documenter les expositions, au risque notamment environnemental
C'est ce dernier point qui semblait être le plus attendu par les familles lors de la réunion du 04 avril, organisée par le collectif "Stop aux cancers de nos enfants". En effet, une première étude, dont les résultats avaient été publiés en 2018, s'appuyait sur les études existantes et n'avait pas permis de déterminer de cause commune aux cas de cancers infantiles recensés autour de Sainte-Pazanne.


Premières conclusions cet automne


L'enquête menée par Santé Publique France s'appuiera sur les données du CHU de Nantes, le registre général des tumeurs de Loire-Atlantique et de Vendée, et le registre national des cancers de l'enfant.

Les premières conclusions devraient être rendues à l'automne 2019, et seront d'abord communiquées aux familles concernées.
En attendant ces conclusions, une réunion d'information doit être organisée, très rapidement, pour alerter les professionnels de santé du secteur de Sainte-Pazanne sur la détection précoce des symptômes de cancers infantiles.

 

Rappel des symptômes de la leucémie

L'ARS rappelle que les leucémies sont les cancers les plus fréquents chez l'enfant. Les symptômes ne sont pas spécifiques, mais doivent alerter s'ils se répètent ou s'ils persistent. 
La leucémie est liée à un envahissement du sang par des globules blancs anormaux, qui prennent la place des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes.

La maladie se traduit notamment par 

  • de l'anémie : une baisse des globules rouges qui se manifeste par une grande fatigue, une pâleur, une gêne respiratoire, des malaises
  • la baisse des globules blancs normaux se traduit par des infections à répétition ( angines notamment)
  • la baisse des plaquettes se traduit par des signes hémorragiques ( hématomes, etc)
  • Autres signes possibles : douleurs articulaires, boiteries, augmentation de volume des ganglions et de la rate

 En cas d'inquiétude, c'est le médecin traitant qui décidera de la pertinence d'un bilan sanguin.

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus