• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Agriculture : la Région au chevet des apiculteurs

Les apiculteurs sont rassurés au sortir de l'hiver / © France TV / Jean-Pierre Brénuchon
Les apiculteurs sont rassurés au sortir de l'hiver / © France TV / Jean-Pierre Brénuchon

Après deux années catastrophiques en 2016 et 2017, les apiculteurs sont rassurés par le niveau des colonies d'abeilles au sortir de l'hiver. Grâce à des aides de la Région, ils ont pu renouveler les essaims.

Par Fabienne Even

Ce printemps, Jean-François Chauvel, apiculteur, est serein car il n'y a aucune ruche morte. Une situation rassurante, car "il y a deux ans, 75% des ruches étaient mortes, vides à l’issue de l’hiver", explique-t-il.

Ces deux dernières années, le taux de mortalité des abeilles avait atteint des records mettant en danger la filière apicole. En cause, les pesticides répandus dans les champs, mais aussi la baisse de la biodiversité florale, ou bien encore les nuisibles comme le Varroa ou le frelon asiatique.
 
Les colonies d'abeilles ont été reconstituées / © France TV / Jean-Pierre Brénuchon
Les colonies d'abeilles ont été reconstituées / © France TV / Jean-Pierre Brénuchon

Une vingtaine d'apiculteurs ont bénéficié d'aides financières de la Région pour les aider à acheter de nouveaux essaims. Et en ce début de printemps, les premières estimations sont optimistes. 

"On est entre 5 et 10% de mortalité, les ruches étaient très précoces au printemps, c’est plutôt de bonne augure", explique Alain Branchereau,  Président du Groupement des apiculteurs professionnels  de Loire-Atlantique.

► Le reportage de la rédaction
 





 

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer