Le chômage a augmenté de 17% en Pays de la Loire depuis le début de la crise sanitaire, Pôle Emploi embauche

Loire-Atlantique et Mayenne sont les deux départements qui ont vu leur taux de chômage le plus augmenter depuis février 2020. Si certains secteurs économiques comme l'aéronautique sont très touchés, d'autres comme l'agroalimentaire s'en tirent mieux.
Il y a 28 000 chômeurs de plus inscrits à Pôle Emploi en Pays de la Loire par rapport à février 2020.
Il y a 28 000 chômeurs de plus inscrits à Pôle Emploi en Pays de la Loire par rapport à février 2020. © Maxppp
Fin août 2020, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (personnes sans emploi, à la recherche d'un emploi, quel que soit le type de contrat) avait augmenté de 17 % par rapport au mois de février, passant de 167 914 à 196 479 en Pays de la Loire.

La situation est différente d'un département à l'autre. 

La Loire-Atlantique est le département le plus impacté avec une augmentation de + 22,8% en six mois. 

La Mayenne vient ensuite, même s'il faut relativiser car ce département reste le moins touché de la région par le chômage, il y a tout de même augmenté de 21,4 % sur la période concernée.

C'est la Vendée qui s'en tire le mieux, avec seulement 6,1 % d'augmentation de février à août 2020.
© Source Pôle Emploi Pays de la Loire

Mais, selon un statisticien de Pôle Emploi, il est plus juste de comparer d'une année sur l'autre. L'impact de la crise sanitaire apparaît moins fort si l'on compare le mois d'août 2020 au mois d'août 2019. L'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A n'est alors "que" de 9.5 % en Pays de la Loire.

Une augmentation qui reste tout de même importante. On n'en avait pas connues de telles depuis 2013.

Les secteurs les plus touchés, toujours selon Pôle Emploi Pays de la Loire, sont sans surprise l'industrie aéronautique qui souffre en plus d'un manque de visibilité quant à son avenir, le secteur événementiel, l'hôtellerie-restauration, la culture et le tourisme.

Alors qu'à l'opposé, l'industrie agroalimentaire, le numérique, la santé et l'aide à la personne recrutent.

Le bâtiment a connu un réel rebond. "Avec le confinement, nous explique-t-on à Pôle Emploi, il y a eu des arrêts de chantiers puis une reprise très forte cet été pour rattraper les retards. Le niveau d'activité est aujourd'hui proche de celui d'avant crise."
 

"on ne voit pas encore les effets de la crise"

Globalement, l'activité en Pays de la Loire est à 90, voire 95% de son niveau d'avant la crise. 

"Pour l'instant, nous dit-on à Pôle Emploi, on ne voit pas encore les effets de la crise." En effet, les plans sociaux annoncés ne sont pas encore actés. "On voit une baisse d'activité globale, mais on ne sait pas comment ça va se traduire en fin d'année, ni quel sera l'impact du plan de relance au niveau régional. Enfin, quelle sera l'évolution de la crise sanitaire ? C'est assez délicat de faire de la prospective."

Dans le détail, on constate que ce sont les contrats courts et l'intérim qui subissent de plein fouet cette crise, donc les jeunes. 

"Ce n'est pas un raz-de-marée sur les inscriptions, note-t-on au service statistique, c'est plutôt que les gens ne parviennent pas à sortir des listes de Pôle Emploi du fait du manque de dynamisme de certaines activités."
 

Pôle Emploi embauche 

Tout de même, pour faire face à la situation, Pôle Emploi... crée de l'emploi.

Selon le numéro de septembre du magazine Liaisons Sociales, au niveau national : "ces renforts pourraient monter, dans le cadre du plan de relance, jusqu'à 5000 agents supplémentaires avec trois vagues de recrutement étalées jusqu'en février 2021."

Selon nos informations, en Pays de la Loire, on parle en interne de 113 embauches de conseillers en CDD. "On aurait préféré des CDI" note un syndicat qui constate que le besoin de renfort était plus que prégnant.

Chacun se garde bien de faire des annonces pour les mois à venir. "C'est une crise économique qui suit une crise sanitaire, ça n'avait jamais été observé. C'est pour ça qu'on reste très prudent sur les évolutions" conclut un statisticien de Pôle Emploi en Pays de la Loire.






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie covid-19 santé société