• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Hellfest 2019 : cinq questions à... Stinky

© Insane Motion
© Insane Motion

Question bilan carbone, aucun doute, les Clissonnais de Stinky seront imbattables sur ce coup-là. Mais qu'on ne s'y trompe pas, si le voyage s'annonce léger, c'est bien du lourd qu'ils enverront sur scène...

Par Eric Guillaud

Contrairement à la majorité des groupes, Stinky ne sera pas en terre inconnue ! Les cinq musiciens connaissent parfaitement Clisson pour y habiter et le Hellfest pour y avoir participé en tant que bénévoles ou festivaliers. Mais le 21 juin, ce sera une autre limonade, une date à marquer d'une belle croix rouge fluo pour le groupe de punk hardcore qui aura l'honneur d'allumer les lumières de la Warzone à 11h05...
STINKY - Otherside
Quel effet de jouer au Hellfest ?
Seb (guitare). Nous sommes super contents. C’est très rare pour nous de jouer sur ce type d’évènement alors nous allons tout faire pour en profiter un maximum. Nous sommes coutumiers du festival en tant que bénévoles et festivaliers, nous devrions croiser pas mal d’amis sur le week-end, tout est réuni pour que ce soit un très bon moment.

Avec quel(s) groupe(s) êtes-vous particulièrement heureux de partager l’affiche ?
Seb. Probablement Sum41 pour la nostalgie, le type de groupe que nous écoutions beaucoup à 15 ans, et que nous écoutons encore dans le camion. Avoir la possibilité de voir Descendents aussi, c’est vraiment chouette.

Quel est le concert ici ou ailleurs qui a marqué votre vie pour l’éternité et au-delà ?
Seb. Il y en a un paquet au Hellfest, The Bronx l’an dernier, Frank Carter il y a deux ans, Comeback kid en 2008… Beaucoup de souvenirs marquants pour n’en lister que quelques-uns. Plus jeunes, nous avons été marqué par des concerts organisés par Animaje (foyer des jeunes de Clisson) dans le vignoble, les Festysteries notamment. Pour certains, l’envie de monter un groupe provient de ces moments-là.

La chanson stupide qui reste coincée quelque part dans votre tête au point de vous faire honte?
Seb. Nous écoutons pas mal de choses étranges dans le camion mais de là à en avoir honte je ne vois pas. Par contre, nous sommes restés bloqués un moment sur Eddy Mitchell et Renaud reprenant Sur la route de Memphis, la version de 2017 !

Vous gagnez au loto la veille de votre passage à Clisson. Vous arrêtez tout et partez vous la couler douce dans un paradis fiscal ou vous choisissez l’enfer du Hellfest pour toujours ?
Seb.
Je pense que vivre dans un paradis fiscal en se la coulant douce ressemble à une certaine vision de l’enfer, donc autant rester à Clisson avec les copains ! Bien plus amusant !

Merci Seb, merci Stinky
Plus d'infos sur le groupe ici
En concert sur la Warzone le 21 juin à 11h05

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

travaux pont de Cheviré

Les + Lus