REPLAY. Classic Loire Atlantique : Axel Zingle de Cofidis remporte au sprint la 23e édition

replay

Victoire au sprint d'Axel Zingle (Cofidis) devant Laurence Pithie, Maikel Zijlaard, Paul Penhoêt et Colin Joyce dans cette 23è édition de la Classic Loire-Atlantique, dont le départ et l’arrivée ont lieu à La Haye-Fouassière dans le Vignoble nantais.

Le déroulé de la 23è édition

    • 16h57 : Victoire d'Axel Zingle (Cofidis) devant Laurence Pithie, Maikel Zijlaard, Paul Penhoêt et Colin Joyce
    • 16h54 : il reste 2 km ...
    • 16h48 : cela va vite et très vite même dans ce dernier tour ! 
    • 16h44 : le quator est repris par le peloton emmené par AG2R !
    • 16h43 : il reste 11 km avant l'arrivée 
    • 16h35 : à l'entame du dernier tour, 0'41'' sépare les quatres échappés du peloton
    • 16h26 : Ewen Costiou (Team Arkéa-Samsic) qui avait tenté de rejoindre le quator de tête est repris au sommet du Mur par le peloton,  à 19" des échappés.
    • 16h25 : à 25 km, en tête : Maël Guégan (CIC U Nantes Atlantique), Jérémy Cabot (TotalEnergies), James Fouché (Bolton Equities-Black Spoke Pro Cycling) et Jack Rootkin-Gray (Saint-Piran). À 15", Ewen Costiou (Team Arkéa-Samsic), puis à 51", le peloton.
    • 16h30 : on entre dans les 30 derniers km
    • 16h07 : ils ne sont plus que 4 en tête avec 0'31'' d'avance sur le peloton
    • 16h02 : En tête : Maël Guégan (CIC U Nantes-Atlantique) et Jérémy Cabot (TotalEnergies). À 7", Toon Clynens (Team Flanders-Baloise), Jack Rootkin-Gray (Saint-Piran), James Fouché (Bolton Equities-Black Spoke Pro Cycling) et Axel Narbonne Zuccarelli (Nice Métropole Côte d'Azur), puis  le peloton à 0'45".
    • 15h55 : Jérémy Cabot (TotalEnergies) fait la jonction avec le groupe de tête.
    • 15h52 : Abandons de Maxime Urruty et Andrea Mifsud (Nice Métropole Côte d'Azur).
    • 15h40 : TotalEnergies lance une attaque avec Thomas Bonnet, et le peloton se disloque...
    • 15h32 : 4 nouveaux abandons annoncés : Luke Mudgway et Mitchel Fitzsimons (Bolton Equities-Black Spoke Pro Cycling) ainsi que de deux représentants de Ecoflo Chronos.
    • 15h27 : il reste 4 tours avant le sprint final.
  • 15h15 : l'écart se réduit encore entre les échappés et le peloton pour passer en dessous de 2 minutes (1h53) À noter également l'abandon de Tom Mazzone (Saint-Piran).
  • 15h09 : le groupe de tête ne compte plus que 2'20 d'avance sur le peloton emmené par Cofidis
  • 14h50 : à 89 km de l'arrivée, l'écart s'amenuise encore et passe en dessous des 3'30...
  • 14h44 : à 90 kms de l'arrivée, notre consultant Lilian Jégou est persuadé que le groupe de fuyards sera rejoint...
  • 14h30 : voici les 6 échappés qui compose le groupe de tête : Toon CLYNHENS (Team Flanders-Baloise), Jack ROOTKIN-GRAY (Saint-Piran), James FOUCHÉ (Bolton Equities-Black Spoke Pro Cycling), Florian CARPENTIER (Ecoflo Chronos), Maël GUÉGAN (CIC U Nantes Atlantique), et Axel NARBONNE ZUCCARELLI (Nice Métropole Côte d'Azur). 
  • 14h32 : on est désormais à 4'00 d'écart entre groupe des échappés et le peloton
  • 14h18 : l'écart se reserre à 4'45 car le peloton emmené par le groupe AG2R roule plus vite.

Ce n'est pas un mais deux rendez-vous de cyclisme que vous propose France 3 Pays de la Loire. Deux épreuves qui comptent pour la Coupe de France de cyclisme sur route : la Classic Loire-Atlantique, le samedi 18 avril et la Course Cholet Pays de la Loire, le dimanche 19 mars.

Classic Loire-Atlantique, une épreuve de la Coupe de France

Il s’agit de la 3 è des 17 manches comptant pour la Coupe de France de cyclisme sur route. Outre La Haye-Fouassière, le peloton de la Classic sillonne quatre autres communes de Loire-Atlantique : Maisdon-sur-Sèvre, Saint-Fiacre-sur-Maine, Château-Thébaud et Vertou, pour un parcours total de près de 183 kilomètres.

Par le passé, de grands noms du cyclisme français s'y sont imposés comme Thomas Voeckler ou Nicolas Jalabert. Qui va succéder à Anthony Perez vainqueur de l'édition 2022 ? Réponse en fin d'après-midi !

Au total 16 équipes sont au départ de la course dont 11 équipes françaises.

Rendez-vous ce samedi 18 mars à 14h30 avec notre journaliste Quentin Carudel et notre consultant Lilian Jégou pour suivre les 100 derniers kilomètres.

3 Questions à notre consultant Lilian Jégou avant le départ

  • Lilian, peut-on s’attendre à du spectacle samedi sur la Classic Loire Atlantique ? 

Oui, car le circuit s'y prête, et on ne devrait pas assister à un sprint massif, mais à une course de mouvement. Maintenant ce sont les coureurs qui font la course. Ça se fera certainement par élimination.

  • Le circuit est-il difficile ? À quel type de coureurs convient-il ? 

C'est un circuit pour puncheur avec des bosses bien raides, notamment celle de St Fiacre (300 à 13%) avec une approche en file indienne où il faudra être placé à chaque tour. Et, quand tu sors de St Fiacre, c'est bien dégagé avec un bon vent de côté, où il ne faut pas traîner derrière. Passé les 100kms, tu perds 10 mecs à chaque tour ! La 2ème bosse est celle de Pont Cafino (600m à 6%) avec là aussi de beaux noms dans le classement. Et tout ça à parcourir 11 fois !

  • Comment gère-t-on une manche de Coupe de France quand on sait que le lendemain on repart pour une autre manche (celle de Cholet) ?

Effectivement les courses s’enchaînent à cette période de la saison et il y a ura également une coupe de France jeudi au Grand prix de Denain , avant ce week-end.

Les équipes Pro Tours ont aussi une équipe le samedi sur Milan San Rémo , et une autre à partir de Lundi sur le Tour du Pays Basque (d'ailleurs il est fort probable d'avoir des coureurs qui enchaînent classic 44 et Pays Basques, puisqu'on peut retrouver des profils similaires) . Mais en principe elles ont l'effectif pour faire tourner.

Pour les équipes continentales, elles n'ont que 10/12 coureurs dont les profils les plus expérimentés doivent tout enchaîner. Certains feront certainement un choix samedi à mi-course. Si ils voient que la course leur file entre les doigts, ils vont abandonner pour garder des forces pour le lendemain au Grand Prix de Cholet.

Mais pour ceux qui visent le classement de la Coupe de France, cette semaine est hyper importante, et c'est souvent à la fin de ce week-end qu'on sait quels coureurs vont se disputer le classement général Individuel !