Covid-19 : a-t-on atteint le pic de la quatrième vague en Pays de la Loire ?

Les chiffres de l'ARS rendent compte d'une stabilisation du taux d'incidence dans la région sur les cinq derniers jours, portée par une baisse dans le département de la Loire-Atlantique. La prudence reste de mise.
Un prélèvement nasopharyngé à Gorges en Loire-Atlantique pour réaliser un test antigénique
Un prélèvement nasopharyngé à Gorges en Loire-Atlantique pour réaliser un test antigénique © Céline Dupeyrat / France Télévisions

En Pays de la Loire, le taux d'incidence se tasse. C'est ce qui ressort du dernier bulletin de l'agence régionale de santé, avec une augmentation de 0,8 points entre le 30 juillet et le 3 août, contre 11,6 points entre le 27 et le 30 juillet. Ce constat est toutefois à prendre avec prudence : elle n'est observée que sur quatre jours, difficile donc de déterminer s'il s'agit d'une tendance durable. L'ARS appelle à maintenir la vigilance sur l'évolution de la pandémie. 

Des hospitalisations toujours en hausse

Le ralentissement de la hausse ne s'est toutefois pas encore répercuté sur les hospitalisations, qui ont tendance à croître plus rapidement. Le 3 août, on en compte 172, soit 21 de plus que le 30 juillet, alors qu'on en dénombrait 8 entre le 27 et le 30 juillet. 

Le centre hospitalier de Saint-Nazaire, qui compte 14 patients Covid dont 2 en réanimation, alerte sur "l'augmentation extrêmement rapide du nombre de patients COVID+ sur le territoire littoral".  L'établissement annonce par ailleurs l'ouverture d'une unité dédiée à la prise en charge spécifique de ces patients.

Une baisse du taux d'incidence en Loire-Atlantique

Cette stabilisation est portée par le département Loire-Atlantique, dont le taux d'incidence a fortement diminué (-15,2 points), passant de 166,7 cas positifs sur 100 000 habitants à 151,5 (sur 7 jours glissants). Dans les autres départements, la tendance reste à la hausse. +14 points en Maine-et-Loire,  +10,5 points en Mayenne, +17,3 en Sarthe. En Vendée, l'indicateur se stabilise avec une augmentation de 0,6 points. 

L'ARS souligne que la légère amélioration du taux d'incidence en Loire-Atlantique, à prendre avec prudence, est imputable au respect des gestes barrière et à la progression de la vaccination. En Pays de la Loire, la proportion de personnes totalement vaccinées est passée de 64 à 66 %, une semaine avant l'élargissement du pass sanitaire. La situation de la région est comparable à la situation globale en France, où 66 % des personnes majeures sont vaccinées. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société