• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Electricité : comment gérer l'énergie en hiver ?

La centrale thermique de Cordemais (Loire-Atlantique), combinée charbon et fuel / © Christophe François, France 3 Pays de la Loire
La centrale thermique de Cordemais (Loire-Atlantique), combinée charbon et fuel / © Christophe François, France 3 Pays de la Loire

Dans l'ouest à chaque hiver le scénario est le même : températures froides et consommation d'électricité qui augmente en flèche. S'il on y rajoute les tempêtes et leurs coupures d'électricité, la situation devient alors très compliquée. Une vingtaine de jours sont considérés comme critiques. 

Par Guénolé Seiler

La Bretagne a accueilli 200 000 habitants de plus sur son territoire entre 2006 et 2015, même augmentation en Pays de la Loire.

Parmi les centrales électriques du Grand Ouest, celle de Cordemais (Loire-Atlantique) est la plus importante centrale thermique de France. C'est elle qui fournit principalement en électricité nos deux régions, grâce à des tranches charbons et fuel. 

Une autre centrale permet de passer les caps délicats : l'unité combinée gaz de Montoir de Bretagne, toujours en Loire-Atlantique.
Le principe est celui une turbine, comme celle d'un avion qui brûle du gaz pour produire de l'électricité.  Sa capacité en cas de surchauffe du réseau est 435 MW 24h/24. L'équivalent de la consommation d'une ville comme Nantes.
Le grand ouest importe une grande partie de son électricité . La Bretagne dépend à 85% de ses régions voisines et les Pays de la Loire à 78 %.  L'énergie qui arrive provient des centrales nucléaires de Normandie et du Centre-Val-de-Loire .
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus