Football : la rencontre de mercredi à la Beaujoire aura lieu sans les supporters marseillais

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Gadet
Les supporters de l'Olympique avant un match OM - FC Nantes au stade Vélodrome de Marseille le 22 février 2020.
Les supporters de l'Olympique avant un match OM - FC Nantes au stade Vélodrome de Marseille le 22 février 2020. © GERARD JULIEN / AFP

Depuis le début du championnat de Ligue 1, les déplacements des supporters s'accompagnent de "violents incidents" selon la préfecture de Loire-Atlantique qui interdit donc la venue des supporters marseillais à Nantes, pour le match opposants le FC Nantes à l'OM mercredi 1er décembre.

Comme son homologue du Rhône il y a 10 jours, le préfet de Loire-Atlantique, Didier Martin, a promulgué un arrêté interdisant la venue des supporters marseillais à Nantes à l'occasion du match de la 16ème journée de Ligue 1.

Avec ce texte, la préfecture entend prévenir "les troubles graves à l'ordre public" . Pas question pour les autorités nantaises de vivre un scenario à la Lyonnaise. Et de voir se répéter les types d'incidents et de débordements qui se sont produits ces derniers mois dans différentes villes de France. 

L'arrêté a été pris "considérant les très violents incidents s'étant produits depuis le début du championnat de Ligue 1, lors des déplacements de l'équipe de l'Olympique de Marseille en particulier le 9 août 2021 à Montpellier, le 22 août 2021 à Nice, le 11 septembre 2021 à Monaco, le 22 septembre à Angers, le 3 octobre à Lille et le 21 novembre à Lyon".

"Ce mercredi 1er décembre de 8h00 à minuit, il sera donc interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l'Olympique de Marseille ou se comportant comme tel, d'accéder au stade de la Beaujoire et de circuler ou de stationner" sur la voie publique sur la commune de Nantes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.