Grand port de Nantes Saint-Nazaire : le trafic en baisse, sauf pour le gaz

© France Télévisions Olivier Quentin
© France Télévisions Olivier Quentin

La réforme des retraites a affecté "l'ensemble des trafics", c'est la raison invoquée par le port de Nantes Saint-Nazaire pour expliquer la baisse du trafic de 5,5% en 2019 à 30,7 millions de tonnes.

Par FB avec AFP

Le trafic du Grand port Nantes Saint-Nazaire sur l'année 2019 a représenté 22,5 millions de tonnes à l'import et 8,2 millions de tonnes à l'export, soit un total de 30,7 millions, contre 32,5 en 2018. 

La raison de cette baisse, les grèves de fin d'année contre la réforme des retraites, estime le port dans un communiqué, "en décembre, plus de 20 escales ont été annulées", alors que le port avait enregistré une hausse de 8,8% de son trafic en 2018.
Elément de satisfaction cependant pour le port, le trafic de gaz naturel liquéfié (GNL) "affiche pour la deuxième année consécutive un niveau record (8,6 Mt)", indique le port, assurant que cette progression s'explique notamment par "la poursuite des opérations de transbordement de gaz russe en provenance de Yamal, en Sibérie".
Le trafic roulier est, quant à lui, "sensiblement comparable" à l'an passé avec 0,6 millions de tonnes et 107 000 véhicules importés.

Le trafic du terminal à conteneurs de Montoir-de-Bretagne est, pour sa part en recul, à 1,8 millions de tonnes. Si les importations ont progressé de 2%, les exportations ont reculé de 10%, en partie parce que "les débouchés agroalimentaires vers l'Asie ont été absorbés par les ports nord-européens, notamment du Havre, qui bénéficient d'une offre logistique plus étendue en termes de solutions d'entreposage".
 
Par ailleurs, l'arrêt technique programmé de la raffinerie Total de Donges au printemps 2019 a eu un impact sur "les importations de pétrole brut (7,8 millions de tonnes)", ce qui représente une baisse de 11 % en 2019, qui a entraîné une diminution de la production et des exportations d'hydrocarbures raffinés (3,9 millions de tonnes).

L'une des nouveautés importantes pour le port en 2019 a été la validation par le Conseil d'État début juin de l'autorisation d'exploiter le parc éolien en mer de Saint-Nazaire, qui sera le premier à voir le jour au large des côtes françaises. 

"Cette décision a permis d'amorcer les derniers aménagements portuaires nécessaires à l'accueil de l'activité générée par la construction" de ce parc, a précisé le port.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus