EN IMAGES. Notre-Dame-des-Landes : des milliers d'opposants pour enterrer le projet d'aéroport

"Un jour de fête !" pour les milliers d'opposants réunis ce samedi sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Ils célèbrent l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un triton géant, des tracteurs transformés en chars, un avion géant en bois, le tout au son des fanfares. L'ambiance est festive ce samedi sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
A 14h30, la préfecture dénombrait 8 000 personnes sur le site. Des opposants à l'aéroport du grand ouest venus de toute la France pour fêter la fin du projet. Selon l'ACIPA ils étaient 30 000.

"C'est un jour de fête! On voulait célébrer ça avec ceux qui se sont battus et les remercier pour cette victoire", lance Michèle Roux, 62 ans, partie "à 01h du matin" de Dordogne.
Plus proche du site, des Bretons ont également fait le déplacement par centaines. Quatre cars sont partis dès 9 heures de matin de Rennes. D'autres cars ont été affrêtés depuis Brest, Quimper et Lanester.

Les opposants ont brûlé la carcasse d'un avion en bois pour symboliser le crash du projet.
C'est le 17 janvier que le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l'abandon du projet d'aéroport du grand ouest à Notre-Dame-des-Landes.

Ce samedi, sous le mot d'ordre "Enracinons l'avenir", les manifestants sont appelés à venir chacun avec un arbre ou une plantation, pour envoyer un signal fort à l'État avant l'ouverture des négociations sur le devenir agricole du site.
 

Notre-Dame-des-Landes

Ce samedi matin, les pro aéroport se sont rassemblés de leur côté. Ils étaient 200 réunis "contre la haute trahison de l'Etat", à Bouguenais, l'une des deux communes, avec Saint-Aignan de Grand Lieu, accueillant l'aéroport Nantes-Atlantique.