• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

L'insupportable calvaire des enfants placés : un documentaire choc sur France 3

En France, l’Etat laisse aux départements la responsabilité de décider du sort des 341 000 enfants en difficulté / © France.TV
En France, l’Etat laisse aux départements la responsabilité de décider du sort des 341 000 enfants en difficulté / © France.TV

Ce mercredi 16 janvier, dans le cadre de l'émission "Pièces à conviction", France 3 diffuse, en prime-time, un documentaire accablant intitulé "Enfants placés, les sacrifiés de la République". L'enquête a été réalisée par Sylvain Louvet. Il a tourné certaines séquences dans un foyer de Pornic.

 

Par Céline Dupeyrat

A Pornic, à deux pas de l'océan, la grande bâtisse est à l'abri des regards et n'a pour habitude d'ouvrir ses portes aux caméras. Le foyer accueille 44  jeunes en grande détresse. Il existe depuis 50 ans et héberge des enfants placés de leur naissance à leur majorité.

Ce matin là, Missa vient arrive avec son père qui n'est pas pour l'instant plus en capacité de s'occuper d'elle. L'enfant de 11 ans est accueillie par Isabelle, la chef de service. La petite fille comprend très vite que ce soir elle ne rentrera pas chez elle. La séquence est déchirante, boulversante tout comme l'intégralité du magazine. 

En 95 minutes l'enquête décrit un "dysfonctionnement institutionnel", où les structures censées protéger les enfants de la violence développent de la maltraitance. 
 

À l'origine du projet, l'envoi d'une lettre ouverte par huit éducateurs du Foyer d'Eysine, en Gironde. Il y dénonçaient "l'insécurité de l'établissement" censé "orienter" les enfants retirés en urgence à leur familles, mais ou certains passent deux ou trois ans.

"J'avais été frappé du peu d'écho donné à cette lettre, en dehors de quelques articles dans la presse locale", raconte le réalisateur, Sylvain Louvet.

Face à un refus catégorique de la direction de tourner la moindre image, Sylvain Louvet a proposé à un journaliste de se faire embaucher comme éducateur pour filmer en caméra cachée. Ce dernier a immédiatement été embauché sans aucune formation ni contrôle de son casier judiciaire. Il a filmé des scènes d'une extrême violence, à peine supportables.

Le constat est glaçant. Des enfants détruits, violentés, parfois victimes de sévices sexuels, une institution qui se dit impuissante faute de moyens humains suffisants.

300.000 enfants sont placés chaque année en France. "Un quart des SDF sont d'anciens enfants placés, et 30% des mineurs délinquants", souligne Sylvain Louvet, évoquant une "bombe à retardement".

Le documentaire est diffusé ce mercredi soir, sur France 3 à 21 heures dans le cadre de l'émission "Pièces à conviction". Il sera suivi d'un débat.

Parmi les invités : Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, d'anciens enfants placés et des responsables du Centre Départemental Enfance et Famille (CDEF) d'Eysines.


           


 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus