Baie de la Baule: des voiliers de légende rendent hommage aux soignants

Jusqu’à dimanche, une soixantaine de personnels soignants naviguent sur des voiliers de légende au large de la baie de la Baule. Une initiative du Yacht club de la Baule, qui a dû annuler sa 18 ème édition des voiles de légende.
Une soixantaine de soignants embarquent pour trois jours de régate exceptionnelles dans la baie de la Baule
Une soixantaine de soignants embarquent pour trois jours de régate exceptionnelles dans la baie de la Baule © Myriam N'Guénor, France 3 Pays de la Loire


" En trois mois, j’ai vu 700 patients atteints du Covid 19. Pour éviter de faire prendre des risques à ma famille je me suis isolé. La nuit, je réfléchissais beaucoup. J’étais fatigué. Je me disais : comment donner un peu de bonheur aux soignants après cet épisode ? ", raconte Salim Meragzga, médecin généraliste à Courbevoie.

Une idée lancée au beau milieu de la nuit 

Au beau milieu de la nuit, l’idée est lancée. " Courant avril, pendant le confinement,  je ne dormais pas et Dominique Molette, le président du Yacht Club de la Baule m’a appelé. Et on a eu l’idée de rendre hommage aux soignants, en les invitant à naviguer sur des voiliers de légende ", poursuit le médecin.

Suite à la crise sanitaire, la 18ème édition des voiles et légende de la Baule a été annulée.  " Pour combler, ce vide, on a donc imaginé un rassemblement de yachts classiques et de tradition pour accueillir à bord les personnels soignants ", précise Dominique Molette, le président du Yacht Club de la Baule.
 
Trente voiliers de légende comme les Pen Duick participent à cette initiative solidaire
Trente voiliers de légende comme les Pen Duick participent à cette initiative solidaire © Myriam N'Guénor, France 3 Pays de la Loire
 

Une soixantaine d'infimières, médecins et brancardiers de toute la France 

Entre deux consultations, le médecin lance des invitations partout en France aux brancardiers, infirmières, médecins et aides-soignantes pour participer à cette opération coup de coeur. Une soixantaine de personnes sont les heureuses élues, pour profiter de cette opportunité assez extraordinaire.
Ce jeudi matin, au port du Pouliguen,  les équipages  ont embarqué  entre autre sur quatre des cinq  Pen Duick de l’association Eric Tabarly. " Tous respectent les consignes sanitaires actuelles. Gel hydro-alcoolique et distanciation physique sont obligatoires", rappelle  Salim Merazga.
Certains ne connaissent rien à la navigation, d’autres se remémorent des souvenirs d’enfance à bord d’un dériveur.
 

Etre à bord, d'un Pen Duick, c'est exceptionnel!Un honneur ! 

David, un pompier de Nantes


David, pompier à Nantes et son épouse Armelle, infirmière font partie de cette aventure. " Entre la voile et les soignants, un monde nous sépare. Mais cette invitation, c’est une belle marque de sympathie, de reconnaissance. On pense à nous. C’est une action solidaire."

Une régate d'une douzaine de milles pour 30 voiliers de légende 

Ce jeudi matin une petite brise légère soufflait dans la baie de la Baule. Juste suffisant pour que les 30 voiliers fassent une régate d’une douzaine de milles.  " Nous sommes des invités VIP. On se fait convoyer sur le plan d’eau . C’est top ! Et être à bord d’un Pen Duick. C’est exceptionnel ! Un honneur !", dit David, les yeux pétillants de bonheur. "  J’espère pouvoir donner deux-trois coups de winch , et ce sera parfait !"

Jusqu’à dimanche, les personnels soignants vont prendre le large, et respirer les embruns, avant de retrouver leur quotidien. Tous espèrent que la deuxième vague n’arrivera pas dans les services hospitaliers.

Le reportage dans la baie du Pouliguen de notre équipe :

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grands voiliers mer nature sports nautiques sport santé société