• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La Baule : quel serait votre front de mer idéal ?

© Christophe François / France 3
© Christophe François / France 3

Le remblai de la Baule, la vitrine de la station balnéaire va faire peau neuve. Et pour cela, une concertation publique est lancée jusqu'au 15 décembre sous forme de questionnaire. La première réunion publique a débuté ce lundi 8 août à 18h à Atlantia.

Par Claude Bouchet

C’est un questionnaire où l’on répond par oui ou par non, à des questions relatives à l’éclairage, l’accès à la plage,  au stationnement, à la circulation, aux espaces paysagés, aux risques d’inondation…. Autant de points qui font qu’un front des mer est attractif ou pas. La consultation est accessible en mairie ( sur papier ) ou en ligne.


Yves Métaireau, le maire, y pense depuis plusieurs mandats. Quel serait le front de mer idéal ? Où commence l’intérêt général, où s’arrêtent les intérêts particuliers ? La tâche est ardue, tant les domaines sont différents. Et pourtant ils sont reliés. Un sentiment de sécurité renforcé, un aménagement paysagé, un éclairage public efficace et esthétique rendent le résident ou le vacancier plus détendu et donc plus enclin à consommer, à apprécier, à revenir. Et que dire de l’image de la station balnéaire ?

Si le maire et son équipe ont déjà des idées en tête, et heureusement, ils ont tenu à étendre la réflexion à tous ceux qui se sentent concernés par l’avenir du front de mer. Exemples : la piste cyclable est largement appréciée et empruntée, mais seule une ligne au sol la sépare de l’axe des voitures : la sécurité peut être améliorée. Les PMR, personnes à mobilité réduite n’ont pas un accès idéal à la plage : quelle structure fonctionnelle aménager ? Quel matériau ? Quel design ?

Dans un  contexte où la ressemblance avec la promenade des Anglais de Nice était trop évidente, où les commerçants de plage n’ont quasiment aucune visibilité quant à l’avenir de leur entreprise ( les structures doivent, à la demande de l’Etat,  être démontées en fin de saison et remontées au printemps prochain, à leurs frais), où ce qui plait à l’un déplaît à l’autre, où le statu quo plairait à nombre d’habitués de La Baule, Yves Métaireau s’attaque à un vaste chantier.

Lui qui a déclaré récemment qu’il ne supprimerait pas l’accès de  la voiture sur le front de mer, a sans doute différentes hypothèses dans son dossier. Il a observé ce qui se fait dans d’autres stations balnéaires, d’autres ports : Barcelone, Les Sables d’Olonne, Saint Nazaire…la ville voisine qui affiche un front de mer aussi innovant qu’esthétique nourrit bien des envies, mais pas question de copier, chaque ville a ses particularités.

D’ici le 15 décembre, ceux qui s’estiment concernés par le projet d’aménagement du front de mer, peuvent répondre au questionnaire. Les réponses seront traitées et exploitées au cours du 1er semestre 2017 et la restitution aura lieu au second semestre. Les études seront lancées dans la foulée et Yves Métaireau, maire de La Baule, qui a annoncé qu’il effectue ici son dernier mandat, pourra transmettre le  dossier ‘’front de mer 2020’’  à celle ou celui qui lui succèdera.

>> VIDÉO. Le reportage de Christophe François et Boris Vioche
La Baule : quel serait votre front de mer idéal ?

Sur le même sujet

artOtech à Saint-Nazaire avec Ninon Brétécher, comédienne et metteure en scène

Les + Lus