Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : qui est Franck Louvrier, le nouveau maire de La Baule ?

Élu maire de La Baule à l'issue du second tour des élections municipales ce 28 juin, Franck Louvrier n'est pas un nouveau en politique. L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, impliqué en Loire-Atlantique depuis les années 1990, était conseiller municipal de la Baule depuis 2014.

Franck Louvrier (ici lors de l'université d'été du parti Les Républicains à la Baule en août 2018) est le nouveau maire de La Baule-Escoublac ce 28 juin 2020.
Franck Louvrier (ici lors de l'université d'été du parti Les Républicains à la Baule en août 2018) est le nouveau maire de La Baule-Escoublac ce 28 juin 2020. © SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Avec les municipales 2020, Franck Louvrier a saisi la bonne occasion. À 52 ans, cet ex-conseiller en communication de Nicolas Sarkozy a conquis la mairie de La Baule-Escoublac, station balnéaire ancrée à droite depuis 1945, au terme du second tour des municipales 2020.

Franck Louvrier avait déjà tenté sa chance aux législatives en 2017, mais avait été sèchement battu par la marcheuse Sandrine Josso, alors inconnue.


De Nantes à l'Élysée

Né à Nantes, Franck Louvrier y a décroché un Deug de droit et sciences politiques à l'université de la même ville, avant de partir à Paris obtenir un diplôme de l'ESG Management School. 

Chargé de mission à la direction de la communication au conseil général de Loire-Atlantique en 1992, il s'engage aux côtés de la conseillère municipale de Nantes et députée RPR Élisabeth Hubert en devenant son attaché parlementaire, et devient son attaché de presse lorsqu'elle rejoint le ministère de la Santé en 1995.

Il travaille ensuite pour Dominique Perben, alors ministre de la Fonction publique, de 1995 à 1996.

Dès lors, le jeune conseiller en communication évolue dans les hautes sphères politiques. Chef du service de presse du RPR de 1996 à 1999, Franck Louvrier rallie ensuite Neuilly-sur-Seine pour devenir le conseiller personnel du maire d'alors, Nicolas Sarkozy.

Son "Monsieur com'" le suit à changement de poste, au ministère de l'Intérieur (2002-2004 et 2005-2007), à Bercy (2004) et à l'Élysée lorsque celui-ci est élu président (2007-2012). Puis, après la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, il repart exercer dans le privé en présidant Publicis Events, l'agence évenementielle du groupe Publicis.
 

Engagé à La Baule

Son départ de l'Élysée signe son retour sur les terres de son enfance. Installé à La Baule-Escoublac, Franck Louvrier est successivement élu conseiller régional (2010) puis conseiller municipal (2014), tout en conservant sa charge de secrétaire national de l'UMP. Désireux de devenir un élu local, il échoue aux législatives devant la marée LREM.

Lorsqu'Yves Métaireau, maire de La Baule depuis 1995, annonce qu'il ne se représentera pas en 2020, Franck Louvrier saute sur l'occasion. Élu responsable départemental du parti, Les Républicains en 2018, son CV semble taillé pour conquérir la mairie de la station balnéaire, dirigée par trois mandats de 25 ans successifs de maires de droite.

"Quand Yves Métaireau a été élu maire de La Baule en 1995, il avait 51 ans. Quand Olivier Guichard est devenu maire en 1971, il avait 51 ans. J'ai 51 ans," s'amusait-il pendant la campagne, tout en présentant l'issue du scrutin comme "un chapitre qui s'ouvre dans l'histoire de La Baule, voire un nouveau livre !" Ce nouveau livre, débuté le 28 juin, Franck Louvrier ignore encore s'il perdurera 25 ans. Cependant, le nouveau maire a déjà annoncé qu'il serait "candidat pour deux mandats".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter